La faucheuse #1 – Neil Shusterman

1550129432297.jpg

72b53-laure2ben2blivre2b252812529

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

1550129459420.jpg

63550-laure2ben2blivre2b252822529

Je ne comprend pas comment j’ai fait pour ne pas vous avoir fait de revues plutôt sur ce roman. Mais je pense que ça résumé bien ma lecture. En effet, je l’ai fini en août dernier mais je crois l’avoir commencé en juin. J’ai fait pleins de pauses et j’avais l’impression de ne jamais pouvoir le finir.

Je pense que vous êtes dans une grotte si vous n’avez jamais entendu parlé de ce roman ou de cet auteur. Neil Shusterman nous embarque dans un monde où la mort naturelle n’existe plus. On arrive à tout soigner : les maladies, les suicides, les accidents… Mais afin de réguler la population, des faucheuses glanent les personnes. Lorsqu’on est désigné pour être glaner, mieux vaux ne pas s’enfuir puisque ça condamnera toute votre famille en plus de vous. On voit le concept très inventif comme j’adore.

On suit donc deux jeunes, Rowan et Citra, qui vont être sélectionnés pour être les deux apprentis de Maitre Faraday, un très grand faucheur. Il a un an pour apprendre aux deux jeunes le rôle qu’ils vont tenir plus tard mais un seul réussira l’examen final. Le suspense est à son comble.

Je ne peux pas tout vous dire pour ne pas spoiler l’histoire mais le récit est découpé en deux. Tout d’abord les deux jeunes font leur apprentissage ensemble puis se retrouvent séparés. Et franchement j’ai préféré cette première partie. Dès les premières pages, nous sommes dans le coeur de l’action en assistant à un premier glanage.

1550129488215.jpg

Niveau personnage, j’ai adoré le contraste entre les différents faucheurs. Maitre Faraday est très mystérieux mais on sent qu’il s’attache à ses petits apprentis. Il est à contre courant de toutes les pensées et actions des autres faucheurs et je le trouve très intéressant. Dame Curie est très douce et réfléchie. Elle fait preuve d’un respect sans nom vis à vis de son métier assez barbare. Maitre Goddard à l’inverse est complètement fou et dans la violence. Il prône le glanage de groupe et la fête. Nous voyons les différentes facettes et conceptions de la vie de faucheur. Je trouve ça très bon mais ça rend le récit assez lent. Il en est de même des deux apprentis qui n’ont rien à voir. Si Citra fait preuve de maturité et de pudeur, Rowan quant à lui fonce tête baissé sans réfléchir. Ces deux personnalités les font grandir tout de même.

Ce premier tome est une bonne introduction. La fin nous donne envie d’en savoir plus et continuer cette saga. Mais il faut le dire : c’était long. Je n’ai pas pour habitude de mettre une lecture de côté mais je l’aurais sûrement abandonné sinon.

Parution : 16 Février 2017
Editions : Collection R
Nombre de pages : 493
Prix : 19 €

untitled design (2)untitled design (2)untitled design (2)untitled design (2)untitled design (3)

Qu’avez vous pensé de ce premier tome ?
La bise !

2 réflexions sur “La faucheuse #1 – Neil Shusterman

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s