49 jours – CS Quill

1555606142635.jpg

72b53-laure2ben2blivre2b252812529

Quand l’amour se vit en 49 jours…
1… 2… 3…
Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.
15… 16… 17…
Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son coeur ne cesse jamais de compter.
47… 48… 49…
Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son coeur ?

63550-laure2ben2blivre2b252822529

Merci à Hugo Roman pour l’envoi de ce roman !

Il y a des romans dont la sortie est très médiatisée. Celui ci en fait partie. Je pense que vous n’êtes pas passé à coté puisque Hugo Roman a fait une vraie chasse au trésor plus d’un mois avant la sortie. En voyant cette médiatisation, je n’avais envie que de découvrir ce qu’il avait dans le ventre. J’ai choisi ce roman pour deux raisons : la couverture qui est un bijou et le principe du compte à rebours.

On suit Breen qui est une jeune fille qui ne peut pas aimer plus de 49 Jours. Lors d’une soirée où son ami photographe expose, elle fait la rencontre d’un très beau jeune homme, Sawyer, qui l’envoûte complètement. Et de là commence le compte à rebours. On va suivre leur relation de 49 Jours et découvrir d’où vient ce blocage chez la jeune femme.

Pendant toute la durée, nous changeons de période de l’histoire de la jeune fille. Elle nous met en parallèle chaque jour avec Sawyer et ce qu’il s’est passé le même jour il y a 5 ans qui a déclenché son mal.

Je dois vous avouer que le début du roman m’a rendue perplexe puisque je l’ai trouvé assez lent. Je pense que cette lenteur est le point qui m’a enlevé du coup de cœur. En même temps, C.S. Quill nous met une intrigue de malade. On se pose 1000 questions sur ce qu’il va se passer à la fin. Et je dois vous avouer que je m’attendais à tout sauf à ça. Et pourtant je suis partie loin dans mes théories (cc Erika).

Mais une fois dedans, j’étais à fond et mon cœur a fait des bons. Même si au début j’ai eu du mal à m’accrocher à Breen, elle m’a énormément touché. C’est une femme qui vit avec un lourd passé et qui ne laisse personne entrer dans sa vie. Sawyer quant à lui est tout ce que j’aime chez un homme. Il est avenant, protecteur et démonstratif.

La plume de CS Quill est très belle et addictive et je suis ravie de l’avoir découverte. Je pense d’ailleurs me pencher sur d’autres romans de la jeune femme.

Au final, ce roman est très beau et très touchant. Je sais qu’il n’a pas mis les mêmes émotions à toutes les lectrices mais moi je vous le conseille. J’ai réussi à être bouleversée et à avoir la gorge serrée.

Parution : 28 Mars 2019
Editions : Hugo Roman
Nombre de page : 398
Prix : 17 €

untitled design (2)untitled design (2)untitled design (2)untitled design (2)untitled design (2)

Avez vous lu ce roman ?
La bise !

 

3 réflexions sur “49 jours – CS Quill

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s