Jeux insolents – Emma Green

1557853587762.jpg

72b53-laure2ben2blivre2b252812529

Définition de Tristan Quinn : nom masculin évoquant l’arrogance et le sex-appeal poussés à l’extrême. Synonymes : ex-petit copain, mais surtout roi des emmerdeurs. Liv Sawyer et Tristan Quinn se déchirent autant qu’ils s’attirent, et ça fait dix ans que ça dure ! Le fantôme d’Harry, le petit frère mystérieusement disparu des années plus tôt, plane encore sur leur histoire impossible. Alors que Tristan est hanté par ce cauchemar, Liv a tout à prouver en revenant s’installer en Floride pour reprendre l’agence immobilière familiale. Leur amour est interdit, maudit, voué à l’échec… Mais c’était sans compter sur ce fameux contrat qui les lie désormais : pour honorer les dernières volontés de Craig, le père de Liv, ils doivent vivre 365 jours sous le même toit. La passion renaît, les coeurs s’ouvrent à nouveau, plus rien ne saurait interdire leur passion… Et pourtant, le destin n’a pas dit son dernier mot…

63550-laure2ben2blivre2b252822529

Attention spoiler du tome 1 !

On se retrouve six ans après la fin du premier tome. Liv revient aux Etats Unis pour enterrer son père et reprendre l’agence. Mais elle n’est pas au bout de ses surprises. En effet, ce dernier voulant reformer son couple avec Tristan ajoute une close à son testament : ils doivent vivre 365 jours sous le même toit avant de pouvoir vendre ou que l’un d’eux garde la maison. Ajouter à ça, la disparition depuis 6 ans du petit frère Harry. Elle retrouve donc un Tristan meurtri, tête à claque mais qui l’attire toujours autant. Sauf que leur relation n’est toujours pas simple.

J’ai beaucoup aimé retrouver les personnages. Le tome 1 avait été un réel coup de cœur et celui ci est dans la même lignée. On voit le rapprochement des deux jeunes adultes mais également leurs disputes. Autant vous dire que mon cœur fait des montagnes russes avec ces deux là. Ici, nous retrouvons beaucoup d’humour par les paroles ou les actions de Liv et Tristan. Ils ont énormément mûris mais ensemble, on a l’impression qu’ils ont encore 17 ans.

L’intrigue de la nouvelle vie et de la recherche d’Harry met en haleine tout du long. Je suis passé de surprises en rebondissements. Tristan se sent coupable de cette disparition et refuse d’être heureux tant que nous n’avons pas retrouvé son petit frère, encore plus avec Liv. Mais le coeur et la raison sont bien deux choses distincts qui n’arrivent pas à coïncider.

On se retrouve dans les îles qui font complètement voyagé tellement elles sont bien décrites par Emma Green. L’atmosphère est beau, paisible. J’ai beaucoup aimé retrouver les personnages secondaires notamment la grand mère baba cool. Elle me fait délirer. On voit également Bonnie qui a énormément grandi. J’ai eu un peu de mal à la reconnaître mais j’ai beaucoup aimé son évolution.

Je trouve que ce roman est encore une fois très addictif. L’enquête sur la disparition est bien menée bien que ça n’est rien à voir avec un policier ou un thriller dont j’ai l’habitude. On est tenu en haleine tout du long et on a juste une envie, tourner les pages jusqu’au dénouement. C’est une belle brique mais qui se lit  à une vitesse impressionnante.

Parution : 26 Mai 2016
Editions : Addictives
Nombre de pages : 506
Prix : 15 €

untitled design (2)untitled design (2)untitled design (2)untitled design (2)untitled design (2)

Avez vous lu cette duologie ?
La bise !

2 réflexions sur “Jeux insolents – Emma Green

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s