Ce qui nous consumes – Georgia Caldera

1560677930737.jpg

72b53-laure2ben2blivre2b252812529

Violette, au passé aussi troublé qu’au brillant avenir, vient d’intégrer une école d’art. Elle s’est installée chez sa mère et son nouveau beau-père, puis a fait la connaissance du fils de celui-ci, le solitaire et énigmatique Adam. Après s’être ignorés et déchirés durant des semaines, ils ont trouvé la paix dans les bras l’un de l’autre et se sont déclaré leur amour. Violette doit désormais apprendre à lui faire confiance mais les secrets qui voilent le ténébreux regard d’Adam pèsent sur leur couple. Parviendra-t-il à lui révéler ses démons et à accepter son aide ?

63550-laure2ben2blivre2b252822529

Attention spoiler du tome 1 !

J’attendais ce deuxième tome avec impatience après avoir lu et adoré le premier. On reprend l’histoire là où on nous a laissé précédemment. Violette et Adam assument leur couple partout sauf chez eux. Ils se construisent en tant que couple comme tout le monde pourrait le faire. Dans ce tome, on voit grandir et évoluer leur relation petit à petit. Ils vont s’aider mutuellement à grandir et sortir de leur passé et présent douloureux.

J’avais un peu regretté dans le précédent qu’on n’aille pas assez en profondeur de leur passé et de leurs troubles. Et je suis heureuse de voir toutes les réponses à mes questions ici. Dans ce tome, nous avons plus de point de vue de Violette et j’ai beaucoup aimé la découvrir et savoir ce qu’elle avait dans la tête. Avec Adam, ce sont vraiment des personnages que j’ai adoré. Ils n’en font pas trop et tout est parfaitement crédible. Il y a pas mal d’intrigue et de rebondissement dont je ne m’attendais pas du tout. Et cela rend de la profondeur à ce roman. Quand on se dit qu’ils peuvent être heureux, un nouvel événement vient tout changer.

Georgia Caldera a enfin réussi à me donner des frissons et des émotions fortes. Cette duologie n’est pas une simple romance toute douce et mignonne. Il y a un grand drame psychologique qui nous fait presque mal. Elle arrive à nous toucher et nous percuter en plein cœur. Les thématiques sont fortes et importantes. J’ai adoré la façon dont c’était traité. Cela me donne vraiment envie de découvrir son ancienne duologie : Nos chemins de travers.

Avec mes lectures de romance, je veux toujours trouver des histoires qui sortent des clichés. Même s’il y en a un peu ici, le point psychologique est tellement présent qu’on entre corps et âme sans problèmes. On est bien loin de certains « drames psychologiques » d’Hugo Roman. Attention je ne généralise pas du tout puisque certains Hugo Roman m’ont mis la boule à la gorge.

Il m’a manqué un petit je ne sais quoi pour que ce soit un coup de cœur. Mais c’est une duologie que je recommande vivement.

Parution : 15 Mai 2019
Editions : J’ai Lu
Nombre de pages : 416
Prix : 13 €

5 étoiles

Avez vous lu cette duologie ?
La bise !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s