Ceux qui te mentent – Nuala Elwood

Kate est reporter de guerre et souffre de stress post-traumatique. À cause, entre autres, d’un enfant qu’elle n’a pas pu sauver à Alep.
Quand elle rentre à Herne Bay pour les obsèques de sa mère, Kate se souvient de cet endroit où tout allait bien jusqu’à la mort de David, son petit frère. Un accident, dira-t-on. Ensuite plus rien n’a jamais été pareil. Leur père est devenu violent. Leur mère a perdu la raison. Puis sa sœur, Sally, a sombré elle aussi, malgré l’aide de son mari, Paul.
Dès son retour dans la maison de sa mère, Kate se sent oppressée et abuse des somnifères. Elle entend un petit garçon crier la nuit chez les voisins et ne sait plus ce qui est réel ou le fruit de son imagination torturée. Alors elle prévient Paul et Sally qui ne la croient pas, la police non plus, il n’y a pas d’enfant chez la voisine qui vit seule. Pourtant elle l’a vu. Dans le jardin d’à côté. Elle sait qu’il existe…

Ce roman, cela fait presque un an et demi que je l’ai puisque je l’avais pris à sa sortie. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de policier (et non de thriller). Surtout que le résumé me tentait pas mal. Il était plein de mystère et présageait du bon.

Kate est reporter de guerre. Après l’enterrement de sa mère, elle va retourner dans la maison familiale pour s’occuper des quelques papiers restants. Un jour, elle entend des voix d’enfant dans le jardin de la voisine. Celle ci la contredit et appelle même la police. Entre hallucinations et réalité, il n’y a qu’un pas.

Alors je ne m’attendais absolument pas à ça. On est bien loin de la petite enquête policière banale avec un peu de suspense. Ici, on est dans l’esprit de La fille du train de Paula Hawkins. C’est très psychologique et d’ailleurs je n’ai rien compris pendant plusieurs pages. On passe notre temps à passer du présent à quelques jours avant pour comprendre comment elle en est arrivée ici. On a beaucoup de mal à distingué ce qui est vrai ou ce qui est dans sa tête.

L’histoire est assez lente. On a du mal à comprendre où veut en venir l’auteure. C’est loin du principe de base : corps trouvé, enquête, meurtrier. Ça aurait pu être un roman psychologique comme l’est Paranoïa cela ne m’aurait pas choqué du tout. L’intrigue est claire les 30 % derniers. Et c’est vraiment dommage.

Après je pense que certains pour apprécier ce coté un peu flou, psychologique mais ce n’est pas pour moi. Les sujets traités sont tout de même lourds et importants. Donc je vous conseille de vous faire votre propre opinion.

Parution : 8 Février 2018
Editions : Michel Lafon
Nombre de pages : 366
Prix : 20 €

2 étoiles

Avez vous lu ce roman ?
La bise !

2 réflexions sur “Ceux qui te mentent – Nuala Elwood

Répondre à Laure en Livre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s