Princesse Sara – Audrey Alwett

72b53-laure2ben2blivre2b252812529

Sara, qui a toujours vécu aux Indes, est envoyée dans un pensionnat à Londres pour parfaire son éducation. Elle devient rapidement la star du pensionnat, d’autant que son père lui envoie des lettres surprenantes où il raconte ses investissements dans des mines de diamants. La directrice tente de gâter et flatter son élève jusqu’au jour où deux avoués annoncent la mort du père de Sara.

63550-laure2ben2blivre2b252822529

J’étais très intriguée par cette BD. J’en avais bien entendu parler mais je ne savais absolument pas de quoi ça parlait. En plus les dessins sont très beaux. Et puis c’est une histoire à Londres dans une époque lointaine.

Sara est la fille d’un riche homme habitant aux Indes. Elle est envoyée à Londres dans un internat. Sauf que dès son arrivée, elle ne fait pas l’unanimité. Entre jalousie et manipulation, Sara va tout vivre autour de ces filles.

J’ai été très surprise de voir l’apparition d’androïdes. Cela donne un coté Steampunk que je n’aime pas trop d’habitude mais cela ne m’a pas trop dérangé. Je trouve ça un chouilla malsain. Mais j’ai un problème et j’ai eu ce problème dans The Infernal Devices. Je pense que c’est un truc que les auteurs aiment bien quand on parle de Londres au début du XXème siècle.

Mis à part ça, j’ai trouvé l’histoire très bonne et bien construite. Même si j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages, la petite Sara m’a fait mal au cœur. Elle est sur gâtée par un père absent et tout le monde l’utilise. Elle a le cœur sur la main et veut aider tout le monde. Mais tout ne se passe pas comme elle le voudrait.

Cette fois ci, je n’ai pas trouvé le côté addictif. Les planches sont très belles avec un choix de couleur que j’aime beaucoup. Mais l’histoire ne m’a pas emballée bien qu’elle soit plausible. Par contre, bien sûr, il y a un beau cliffhanger à la fin qui nous donne envie de continuer cette série. Et c’est ce que je vais faire. Il y a déjà 12 tomes sortis donc j’ai hâte de voir ce que ça va donner. Je ne ferais peut être pas de chroniques par tome, mais une plus globale.

Parution : 27 Avril 2011
Editions : Soleil
Nombre de pages : 48
Prix : 11 €

Avez vous lu cette BD ?
La bise !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s