Ash princess – Laura Sebastian

~ Résumé ~

Theodosia avait six ans quand son pays a été attaqué, et quand sa mère, la reine du Feu, a été assassinée sous ses yeux.Dix ans ont passé. Dix ans à vivre sous le joug du Kaiser, ses tortures incessantes, son régime de terreur. Dix ans qu’elle n’a pas prononcé son véritable nom. Theodosia s’appelle maintenant Thora, princesse de Cendres.Le jour où le Kaiser la force à exécuter son dernier allié, celui qu’elle voit comme son unique chance de survie, Theodosia ne peut plus ignorer sa rage vengeresse. Elle se lance dans une intrigue où la séduction cache des crimes de sang, où les amitiés ne servent plus qu’à une chose : regagner son pouvoir.Incapable de déterminer à qui elle peut vraiment se fier, Theodosia va apprendre jusqu’où elle est prête à aller pour venger sa mère, regagner son peuple et reprendre son titre de reine.

~ Mon avis ~

J’avais acheté ce roman tout de suite après sa sortie. J’en avais tellement entendu parlé en bien que je voulais absolument le découvrir. En plus, il faut dire que la maison d’édition a super bien vendu cette sortie. C’était exactement ce que j’aime lire. Et je me suis dit « Oui une femme va se rebeller ».
On suit donc la vie de Theodosia plus connue sous le nom de Thora, princesse de Cendres. Elle est née en tant que fille de la grande reine d’Astrée jusqu’à ce que sa mère meurt à cause de la grande conquête menée par le  Kaiser Corbinian. En seule survivante, elle est obligée de vivre au côté de ce nouveau Kaiser jusqu’au jour où elle retrouve une personne très proche. Elle va décidé alors de reprendre la place qui lui ait due.  
Le résumé est très accrocheur. On a envie de partir dans cette aventure et de voir comment Theodosia va réussir à rebalancer le pouvoir. On s’attend à un roman plein d’action et de retournement de situations. Cependant, cela met beaucoup de temps à bouger. J’adore ce genre de fantasy et le cadre que l’auteure a voulu nous mettre. Il y avait un grand potentiel. L’histoire et le monde sont très bien décrit et nous n’avons aucune difficulté à nous imaginer. 
Par contre, en effet, l’action a beaucoup de mal à se lancer. Même si la décision de la rébellion est assez rapide, Theodosia a du mal à aller au bout des choses. Elle est assez girouette sur les bords et ne veut faire de mal à personne. Seulement, vous comprenez bien que dans cette situation c’est un poil compliqué. Pendant la première moitié du livre, on peut facilement décrocher mais je vous conseille de vous accrocher car une fois que c’est lancé, on a envie de connaitre la suite. Et c’est d’ailleurs ce que j’ai conseillé à une copine bookstagrameuse qui m’a remercié car elle ne l’aurait jamais fini sinon. 
Les personnages sont très attachants. Ils ont tous une pièce à ajouter dans l’histoire et il n’y en a pas en trop. Nous arrivons facilement à nous attacher et nous projeter à leurs places avec leurs contraintes et leurs devoirs. Forcément comme partout nous avons un prémisse de romance et comme souvent, nous sommes face à un triangle amoureux. On fait donc chacun son choix pour une préférence. Mais ce point là n’efface pas le sujet principal et on adore. La quête de justice n’est pas mis en second plan. Theodosia réfléchit seulement beaucoup trop. 
La dernière partie m’a réjouit au plus haut point. Enfin on découvre une reine qu’on désire depuis le début. Et on a envie de se procurer le roman suivant pour continuer cette histoire. Maintenant que c’est lancé, l’intrigue est insoutenable.

Parution : 5 septembre 2018
Editions : Albin Michel
Nombre de pages : 528
Prix : 19 €

Avez vous lu Ash Princess ?
La bise !

La première fois que j’ai été deux – Bertrand Julien-Nogarede

~ Résumé ~

Nous sommes au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l’amour n’est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l’année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe… Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie. « La première fois que j’ai été deux » est un grand roman d’amour où les sentiments sont intimement liés au cours d’une Histoire qui vit l’Europe s’embraser avant de se reconstruire. Entre la Pologne de ses grands parents, l’Allemagne d’un jeune soldat tombé en 1944 et l’Angleterre de Tom, Karen va découvrir qu’un premier amour peut influencer une vie entière « La première fois que j’ai été deux » est un roman profond et intimiste qui peint le passage de l’adolescence à l’âge adulte. On assiste au dévoilement du destin de deux familles emportées par l’Histoire. Archibald Ploom nous propose un récit voyageur et une fresque historique que la naissance d’un amour vient ponctuer comme un message d’espoir.

~ Mon avis ~

Pour le weekend de la Toussaint nous avions décidé de partir pour Londres. Malheureusement, nous nous y sommes pris trop tard et les prix étaient bien trop élevés. Nous nous rabattons donc sur Deauville. Depuis que j’ai acheté ce roman à Saint Maur en poche, je voulais justement le lire avant mon voyage vers la capitale anglaise. J’avais envie de trouver des endroits à aller et commencer à rêver de mon périple. Je me suis donc lancée début octobre. 
J’avais rencontré l’auteur au look très anglophone et à la gentillesse débordante. J’avais été heureuse de le rencontrer et de lui parler de son roman qui me tentait tant. Il m’a d’ailleurs dédicacé mon ivre et offert deux belles affiches. 
J’ai donc lu ce roman a a belle couverture jaune. On retrouve Karen habitant en France avec sa mère un brin dépressive. Elle même ressent quelques séquelles de sa jeunesse si bien que l’amour ne l’intéresse pas. Elle a beau être en terminale, elle n’a jamais été amoureuse et n’a jamais eu le moindre rencart. Elle traîne toute la journée avec ses deux meilleurs amis. Jusqu’au jour où un jeune anglais au look très atypique arrive dans sa classe en plein milieu d’année. Ils vont vite se rapprocher mais le jeune homme n’aime pas la France et décide de retourner rapidement dans sa ville natale loin de la belle Karen. Une histoire d’amour a distance peut elle résister ?
J’ai beaucoup aimé le caractère de chacun des personnages. Karen est toute douce même si elle se méfie de tout. En même temps avec une mère comme la sienne on peut comprendre. Au début Tom me paraissait très curieux avec ce look et ses goûts particuliers. Mais au fil des pages, je l’ai beaucoup aimé. On sent qu’il a beaucoup de coeur et la tête sur les épaules.

Ce roman est assez jeunesse mais l’écriture a un coté bien unique que j’ai adoré. Je n’ai pas trop aimé comment la romance est arrivée. Pour moi c’est trop précipité. On ne voit pas les sentiments naître. Ça tombe comme ça tout d’un coup. C’est vraiment dommage je trouve. Je n’ai pas compris le soudain grand attachement. L’auteur aborde des sujets très intéressants dans son roman. Tout d’abord la seconde guerre mondiale et les relations qui pouvaient exister entre les allemands et les anglais. C’est une période qui me fascine beaucoup par sa cruauté. J’aime beaucoup regarder des films de cette époque. La fin m’a juste bouleversé même si encore une fois je la trouve un peu trop rapidement conclue. On ne sait réellement comment se fini toute cette histoire. Cela permet d’imaginer la suite qu’on veut mais je vous avoue que je ne suis pas fan.
J’ai quand même passé un très bon moment en compagnie de ce roman mais c’est loin d’être un coup de coeur. L’histoire est tout de même douce et surprenante. J’ai complètement voyagé. Cela m’a d’ailleurs donné envie d’y aller très très rapidement.

Parution : 6 Juin 2018
Edition : Flammarion Jeunesse
Nombre de pages : 350
Prix : 14 €

Avez voyagé à Londres grâce à ces deux amoureux ?
La bise !

Calendar Girl – Mai – Audrey Carlan

~ Résumé ~

Le mois de mai est chargé en émotion. Avant de s’envoler pour son nouveau job, Mia passe à Las Vegas où elle rencontre le petit ami de sa soeur lors d’un dîner très officiel chez les parents du jeune homme. Les tourtereaux annoncent leur intention de s’installer ensemble et de se marier. Mia a un peu de mal à digérer la nouvelle. C’est à Hawaï que nous la retrouvons. Elle est engagée comme mannequin pour une célèbre marque de maillots de bain. Angel D’amico veut prouver qu’on peut être belle même si on ne fait pas une taille 34. Il a créé une nouvelle ligne pour les filles ayant des formes, et Mia est son mannequin vedette. En arrivant dans ce lieu paradisiaque, Mia découvre son partenaire mannequin, Taï Niko, dont le corps musclé et les tatouages tribaux la font immédiatement fantasmer. Son séjour sur l’île risque de ne pas être de tout repos, d’autant qu’elle attend l’arrivée de sa soeur et de sa meilleure amie qui viennent la rejoindre pour une semaine de vacances.

~ Mon avis ~

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau mois de Calendar Girl. Si vous avez suivi mes articles depuis le début, vous savez que ce sont les montagnes russes. Un coup j’aime beaucoup le suivant c’est une grande déception. Pour celui ci, je vous avoue que je suis plutôt mitigée.
Après deux mois plutôt tranquilles, on retrouve une Grande Mia écartant très rapidement les jambes. Mais cette fois-ci, le mec est quand même assez génial. C’est un vrai bonhomme avec de grandes valeurs de familles. Taï ne vit que pour sa famille et est capable de tout quand il aime. Les deux adultes se font plaisir le temps du mois tout en sachant qu’ils finiront par être de bons amis.

Dans ce tome, nous apprenons à plus connaitre la sœur et la meilleure amie de Mia. J’adore. C’est vrai que depuis le début, elles sont toutes les deux mentionnées mais on ne sait presque rien d’elles. J’ai donc trouvé que c’était une bonne idée que Mia les voit en début de mois et qu’ensuite elles la rejoignent à Hawaï. On voit une nouvelle facette de Mia. Elle endosse le rôle de grande sœur (et meilleure amie) et c’est un aspect très agréable. Enfin un peu de normalité… ou presque. 
Parlons également de cette nouvelle destination. Elle nous fait rêver et saliver rien qu’en lisant.  On a presque l’impression que le soleil nous chauffe la peau. C’est vrai qu’on a qu’une envie : être à la place de Mia. Ce mois-ci n’est pas une réelle grande contrainte pour elle.
Pour conclure, j’ai été un peu mitigé. D’un côté on retrouve une Mia qui ne pense qu’à se faire du bien en couchant avec le premier venu. Mais on découvre une facette d’elle plus tendre avec son rôle vis à vis de sa sœur. Comme d’habitude, l’auteur arrive à nous rendre addict à cette saga. Encore une fois, on veut savoir la suite.
Publication : 04 Mai 2017
Editions : Hugo Roman
Nombre de pages : 160
Prix : 10 €

Avez vous lu ce mois ?
La bise !

Fille des cauchemars – Kendare Blake

~ Résumé ~ 

Cas Lowood a hérité de son père une charge bien étrange : il tue les morts. Armé d’un poignard que lui seul peut maîtriser, Cas parcourt le monde accompagné de sa sorcière de mère et de son chat, véritable radar à fantômes. Sa prochaine mission : anéantir Anna Korlov, dite « Anna vêtue de sang ». Encore vêtue de la robe qu’elle portait le soir de sa mort, l’esprit de la jeune fille hante la maison où elle a été assassinée. Malheur à quiconque ose s’aventurer dans sa demeure : on n’en sort pas vivant. Ce qui devait être un travail de routine se solde par un désastre. De chasseur, il devient la proie. Anna, la fascinante Anna, est bien plus puissante qu’il ne le pensait. Pourtant, elle a choisi de l’épargner… Pourquoi ? Qu’est-ce qui la rend si différente des autres fantômes ? Et qu’est-ce qui le pousse à remettre sa vie en jeu pour tenter de la tuer – ou de lui parler à nouveau ?

~ Mon avis ~

J’ai reçu ce bouquin dans une box Once upon a Book et je suis directement tombée amoureuse de la couverture. Le résumé me faisait bien envie aussi je vous avoue. Ça faisait un moment que je n’avais pas lu d’histoires de ce genre. D’ailleurs, je pense que c’était le premier comme ça. 
Pour commencer, je trouve que l’écriture est assez enfantine. C’est un roman pour les jeunes adolescents. Mais bon je suis une grande enfant quand même. Le seul point qui m’ait chagriné c’est le côté trop prévisible. On se doute déjà de ce qu’il va se passer. C’est un peu dommage quand même.
Pour le reste, j’ai beaucoup aimé. Il y a pas mal d’actions et une belle imagination. Tout l’enchaînement des événements se fait  parfaitement ce qui rend la lecture facile et fluide. L’ensemble du roman se lit très rapidement et facilement.

J’ai adoré les personnages en commençant par Cas qui n’a pas froid aux yeux. Il est capable de risquer sa vie pour réussir sa mission. Quant à Anna, j’ai adoré son histoire et ses deux visages. Pour une fois qu’on voit un méchant fille qui est particulièrement cruelle. Hmmm on adore. Le petit groupe d’amis se complète bien. Il n’y a personnes d’inutiles même si de premier abords on pourrait le penser. 
Il y a de l’action, du suspense (si quand même un peu) et de l’émotion. On sent que la fin du roman ouvre sur un second volet. Je n’ai pas encore franchit le pas mais je prendrais plaisir à finir cette mini saga.
Parution : 13 Novembre 2014
Editions : Black Moon
Nombre de pages : 336
Prix : 7 €

Et vous connaissez vous Fille des cauchemars ?
La bise !

Phobos 1 – Victor Dixen

~ Résumé ~

Six prétendantes.Six prétendants.Six minutes pour se rencontrer.L’éternité pour s’aimer.Il veulent marquer l’Histoire avec un grand H.Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.Elle veut trouver l’amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

~ Mon avis ~

En partant l’été dernier en Turquie, je voulais un roman léger et pas trop prise de tête. J’avais entendu parler de cette saga quelques mois auparavant. Et ça m’a intrigué. Une télé réalité en livre. Mais qu’est ce que c’est que ça ? En plus quand ça mêle Mars et amour également, ça m’intrigue encore plus.
Et bien disons que ce livre est bien… pour les vacances. Ça ne m’a pas transcender. Disons que j’ai trouvé que c’était comme la vrai télé réalité : on la regarde pour nous faire décompresser et pas réfléchir mais c’est bien tout. Attendez, je n’ai pas détesté mais ce n’est pas un grand coup de coeur non plus.

On retrouve dans cette histoire, l’histoire de Léonor qui s’apprête à partir sur Mars. On peut dire que c’est bien la seule à ne pas se réjouir de cette expérience qui permet pour elle de tirer un train sur sa vie d’avant. Elle va contre tout le monde que ce soit dans sa manière de penser ou dans le fait de jouer le jeu des speed dating. Elle montre de certains moments de rages et de violences envers ses colocataires.

En parallèle, nous avons l’intrigue des dirigeants du programme Genesis avec en tête une machiavélique personne du nom de Serena. On apprend petit à petit à voir ce côté là d’elle. C’est un personnage intéressant qui va bien mener l’intrigue.

Au niveau de la romance, je peux vous dire que le tome 1 ne m’a pas ému du tout. Je n’ai pas réellement réussi à m’attacher à un des couple qui va se former. J’avais quelques préférences de couples bien sûr. Ce qui est dommage, c’est qu’on apprend à connaitre que les filles et qu’on a de détails presque que les premiers speed dating. Je trouvais ça drôle comme concept.

La fin du tome a tout de même éveillé une certaine curiosité de la suite. J’ai d’ailleurs terminé le 3ème. Et je pensais que c’était la fin. Je ne suis donc pas sûre de vouloir lire le 4ème. 

Parution : 11 Juin 2015
Editions : Robert Laffont
Nombre de pages : 448
Prix : 18 €

Avez vous lu Phobos ?
La bise !