Où que tu sois #1 : je t’entendrais – Danielle Guisiano

~ Résumé ~

Zoé et Angel ne se connaissent pas. Ils ne se sont jamais rencontrés. Pourtant, lorsqu’il est victime d’un accident de moto, grièvement blessé et sans possibilité d’être identifié, Zoé ne va pas hésiter à le veiller pendant son coma.
Elle ignore la raison qui la pousse à le faire ni si cela a un sens. Elle ne sait pas non plus, s’il l’entend, où qu’il soit.
Elle devient ainsi le seul point de repère d’Angel. Son phare dans la nuit.
Il veut rencontrer celle qui est devenue son salut. Elle ne rêve que de découvrir la couleur de ses yeux.

~ Mon avis ~

Comme vous l’avez vu dans le c’est lundi que lisez vous de la semaine, j’ai lu mon premier service presse de chez Hugo Roman. Donc je tiens à les remercier encore pour leur confiance et leur envoi. Ce premier livre n’est autre qu’un livre de poche. 
Vous le savez peut être je n’ai que très peu de livres de poches mais je me tourne de plus en plus vers eux car ils en sortent de plus en plus beau. Mais ce n’est toujours pas ce que je préfère.  Celui que je vous propose aujourd’hui est Où que tu sois je t’entendrais, le premier tome d’une saga de Danielle Guisiano. Je pense que c’est une duologie mais je peux me tromper. Celui sortira le 3 janvier et je vous le conseille vraiment.
On retrouve Zoé qui assiste à un accident de la route assez grave plongeant un jeune homme dans le coma. Quand elle arrive à l’hôpital, elle se rend vite compte que le jeune homme ne peut être identifié et donc qu’il n’a aucune famille à son côté. Elle va donc décider de le veiller jusqu’à ce quelqu’un soit présent pour lui. La jeune fille va lui raconter sa vie en espérant qu’il l’entende et que ça lui amène une compagnie dont il a besoin.

Zoé m’a fait mal au coeur. On apprend rapidement qu’elle n’a pas beaucoup de chance dans sa vie alors qu’elle n’a pas encore 18 ans. Comme on peut le penser, elle va trouver beaucoup de réconfort en allant à l’hôpital. Elle ne connait rien de ce jeune homme même pas son prénom donc le surnomme Angel. Cette jeune fille est très fragile et elle m’a bouleversé au fur et à mesure que je lisais. J’ai adoré avoir également les pensées d’Angel. On comprend rapidement qu’il l’entend, la sent. On apprend par flashback qui il est et comment il s’est retrouvé dans le coma. Il fait très bad boy torturé au début mais évolue de façon presque meilleure. 
J’ai adoré le message transmis par ce premier tome : le physique ne fait pas tout dans une relation, on peut aimer sans n’avoir jamais vu la personne. Cela change des personnages qui se réfèrent au premier abord au physique, comme nous tous. Ici nous avons une toute nouvelle vision. Même si au début je n’étais pas à fond, cela a évolué tout au long de ma lecture. Plus je lisais et plus je m’attachais aux personnages. Ce n’était pas un coup de foudre comme j’ai eu pour Jeux de patience. J’ai très envie de recevoir le deuxième top parce que je pense que vous n’êtes pas prêt à cette fin.

Parution : 3 Janvier 2019
Editions : Hugo Roman
Nombre de pages : 512 pages (sur livraddict mais 236 en vrai)
Prix : 7€60

Allez vous craquer pour ce roman ?
La bise !

Too Late – Colleen Hoover

~ Résumé ~

Sloan n’a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle avait besoin. C’est justement pour échapper à une situation sans issue qu’elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique. De plus, c’est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n’a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu’il lui fait subir jusqu’à ce qu’elle puisse lui échapper. Seule. Personne ne peut l’aider à sortir de cette situation. Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu’elle vient de rencontrer. Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d’elle et il fait tout pour la persuader qu’elle ne peut pas se passer de lui. Personne ne s’interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.

~ Mon avis ~

Un peu de romance dans ce monde de brut. Vous le savez sûrement, j’aime beaucoup les romans de Colleen Hoover. Elle arrive toujours à parler de sujets lourds et à nous transmettre un message par le biais d’une romance. Je me suis souvent sentie bouleversée en lisant ses romans. Too late est un de ses derniers romans et il me faisait bien envie. J’avais vu pas mal d’avis mitigés sur celui ci et je voulais me faire ma propre opinion. 
J’ai été d’abord surprise par le style que nous ne retrouvons pas dans les autres romans. Ici, nous avons un monde assez dark et sombre. C’est assez particulier comme atmosphère. Elle l’écrit d’ailleurs parfaitement bien : « Je n’avais aucune intention de publier [ce livre] parce qu’il est trop différent de mes autres romans. C’est morbide, tordu et cela m’amusait d’écrire ça lorsque que j’étais bloquée dans un autre texte. ».

J’ai néanmoins accroché assez vite. Les pages se sont tournées très vite et j’ai beaucoup apprécié ma lecture. On retrouve Sloan qui vit une relation toxique avec son petit ami Asa. Un jour, elle fait la rencontre de Carter qui va tout changé. On comprend très rapidement où l’auteure veut nous emmener et le message qu’elle veut transmettre. Le titre prend d’ailleurs tout son sens et on se demande bien comment la belle jeune femme va se sortir de ses ennuis. Au fur et à mesure, on se demande même comment une fin heureuse peut être possible. Le récit est très lourd et ne fait que s’amplifier. 

On retrouve ici les points de vues des différents personnages. Nous avons donc toutes les pièces du jeu. Et comme vous le savez, j’aime beaucoup ça. Cela permet de ressentir vraiment les pensées et les émotions des uns et des autres. On assemble toutes les pièces du puzzle petit à petit. 

Même si ce n’est pas mon monde préféré, j’ai beaucoup apprécié l’univers et le sujet traité. Les personnages sont attachants et on n’a pas envie de les quitter. Et je pense que c’était le cas pour l’auteure aussi. En effet, l’histoire en elle même est assez courte puisqu’elle s’arrête à 60% du roman environ. Et puis nous avons un épilogue, un prologue et un épilogue d’épilogue. Et là on se dit mais noooooooooon pourquoi tu fais ça ? Ce point m’a énormément dérangé. J’avais l’impression que Colleen Hoover essayait de broder pour remplir des pages. Alors oui il y a une utilité dans l’histoire mais la construction, je n’ai pas aimé. 

Ce n’est donc pas mon préféré de cette auteure mais j’ai passé un bon moment. Je n’ai pas ressenti la même émotion que pour certains autres. Après c’était une lecture très rapide avec un sujet assez sérieux.

Parution : 3 Mai 2018
Editions : Hugo Roman
Nombre de pages : 473
Prix : 17 €

Avez vous lu Too Late ?
La bise !