Calendar Girl Août – Audrey Carlan

~ Résumé ~

Cette fois, c’est au Texas que Mia se retrouve, auprès d’un magnat du pétrole, Maxwell Cunningham. Son père est décédé récemment et a laissé une bombe dans son testament. Il a légué 49% de sa fortune à une jeune femme, la soeur de Maxwell, dont il ce dernier n’a jamais entendu parler et qui répond au nom de… Mia Saunders. Il est précisé que Maxwell a un an pour retrouver cette soeur, ou il perdra son empire au profit d’un groupe d’investisseurs peu scrupuleux. Or, il a trouvé Mia…Mia arrive donc dans cette famille de cow-boys, prétendant être quelqu’un qu’elle n’est pas et roulant dans la farine tous les gros bonnets qui tournent autour de la fortune de Maxwell.Elle va s’attacher plus que de raison à cette famille sympathique, qui l’accueille à bras ouverts. Elle aura du mal à repartir…Un mois riche en rebondissement étonnants.

~ Mon avis ~

Après avoir été enchantée avec le mois dernier, j’avais hâte de découvrir le mois suivant. Même si le résumé me semblait moins attrayant. Et je peux vous dire que j’ai bien aimé mais c’est loin du coup de coeur puisqu’à quelques endroits je me suis ennuyée. 
On retrouve Mia qui se rend chez un magnat du pétrole qui a besoin d’elle afin de se faire passer pour sa soeur pour ne pas perdre son empire. Elle se trouve donc dans une petite famille adorable dans le Texas. Elle va y être reçue comme une princesse et va découvrir beaucoup de choses sur elle même et son passé.
J’ai adoré ce coté où on apprend plus de choses sur son passé et sa famille. Ça l’a rendu beaucoup plus humaine que pour les anciens tomes. Beaucoup de révélations m’ont bouleversés mais on trouve surtout ça en fin de roman. Pour le reste, j’ai trouvé que ça traînait un peu en longueur. Audrey Carlan sait donner envie de continuer la saga même avec un début beaucoup plus lent.
Encore une fois, on retrouve Wes et la concrétisation de leur amour. J’ai des coeurs à la place des yeux quand je le vois celui ci. C’est une relation que tout le monde voudrait je pense. Il va a soutenir dans toutes les révélations.
Comme le tome précédent, le mois d’août est un grand tournant dans le déroulement de l »histoire. Et vu la fin je pense qu’on n’en a pas finit. J’ai bien aimé car ce mois ne ressemble en rien aux 6 premiers mois rempli de sexe. 
Toutes mes chroniques ici
Parution : 6 Juillet 2017
Editions : Hugo Roman
Nombre de pages : 160
Prix : 10 €

Avez vous lu ce mois ?
La bise !

Calendar Girl Juillet – Audrey Carlan

~ Résumé ~

Direction Miami, où Mia est engagée pour jouer dans le clip d’un artiste de hip-hop ultra-populaire. Il l’a choisie pour sa beauté incroyable et parce que sa popularité a une valeur inestimable.  Anton Santiago, ou plutôt Latin Lov-ah de son nom de scène, a la beauté du diable, un corps de rêve, danse comme un dieu et met toutes les femmes dans son lit. Il est joueur, brute, et Mia ne rêve que de s’allonger dans son lit. Il l’attire énormément et elle pense aussi que tomber dans ses bras lui changera les idées. Elle a été engagée pour jouer les séductrices mais, au bout du compte, c’est elle qui est tombée sous le charme du latin lover.

~ Mon avis ~

Alors autant vous dire que je fais appel à une grande mémoire pour cette revue puisqu’il ne m’en reste pas grand chose. Juste des petits flash. Donc la revue ne va pas être bien grande mais je n’avais pas envie de sauter de mois. 
Nous retrouvons donc Mia quelques jours après son attaque du mois précédent. j’étais vraiment curieuse de voir comment l’auteur allait réussir à se sortir de ce dernier tome et quelle fut mon heureuse surprise. On voit une Mia un peu plus faible avec son traumatisme et on n’a pas envie de la frapper. Ce n’est plus madame je sais tout et sans moi vous êtes perdus. Ici on la ressent plutôt comme une fleur fragile qu’on a envie de bichonner.

Le mister de ce mois n’est autre qu’un latin lover qu’on aimerait toutes croquer. Au début, je me suis dit « oh mon dieu, monsieur macho est dans la place » et finalement pas du tout. Il est très professionnel mais aussi très à l’écoute de ce qui l’entoure. Heather, son agent est une petite pépite. On sent qu’elle a envie que tout se passe bien et fait passer le bonheur des autres avant le sien. Je me suis vraiment identifiée à cette jeune femme qui n’ose jamais demander ce qui lui revient de droit. 
Le trio est juste parfait et on sent l’amitié naître ou déjà existant. 
On adore surtout le retour de Wes qui m’avait tant manqué. Mia va faire un gros travail sur elle même pour réfléchir à ce qu’elle veut réellement et ça on dit « ENFIN non d’une pipe ! ». Il s’agit d’un grand tournant dans la saga et on a envie de savoir comment cela va se dérouler. 
Ce n’est pas un coup de coeur mais j’ai beaucoup aimé ce mois qui promet pleins de belles choses.
Mes anciennes chroniques : ici

Publication : 6 Juillet 2017
Editions : Hugo roman
Nombre de pages : 160
Prix : 10 €

Avez vous aimé ce mois ?
La bise !

Calendar Girl – Juin – Audrey Carlan

~ Résumé ~

Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu’elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l’un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d’affaires qu’il veut approcher. Mais elle va vite changer d’avis lorsqu’elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren. Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays. Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée…


~ Mon avis ~

Alors d’une oui je suis à la bourre puisque nous ne sommes plus en juin depuis un moment déjà. Je vous pris de bien vouloir m’excuser. De deux, je déserte un peu puisque je n’ai pas toujours le temps de vous écrire les revues ni de lire d’ailleurs. C’est bientôt les vacances donc il faut que je prenne de l’avance pour ne pas vous laisser trois semaines sans rien. Ce serait moche.
On se retrouve donc pour mon mensuel rendez vous Calendar Girl. Vous commencez à le savoir Mia et moi c’est un peu les montagnes russes. Elle change vraiment d’un mois à un autre sans vraiment comprendre pourquoi. Pourtant je me suis prise d’une certaine affection pour cette saga. Les romans sont assez court et je veux savoir comment ça va se finir. Et puis j’ai toujours envie de découvrir les différents Mister mois. 
Quand j’ai lu le résumé de ce mois, je me suis dit que je n’allais pas aimé. Et c’était vraiment le cas. On se retrouve à Washington chez le père d’un très jeune sénateur. Warren, le père, engage Mia pour qu’elle se comporte comme sa compagne afin de gagner le respect et en crédibilité vis à vis des hommes qui l’entourent. Il a besoin d’appuis pour mettre à bien son projet et seuls ces riches hommes accompagnés de très jeunes femmes peuvent le faire. En parallèle, Aaron le jeune sénateur a tout pour plaire mais il cache néanmoins pas mal de choses. Un univers complètement différent de ce qu’on a pu voir jusqu’ici. 
Même si je n’ai pas aimé cet univers qui m’a toujours parut un peu glauque, on peut bien avouer qu’Audrey Carlan a beaucoup d’imaginations. Elle arrive à nous transporter de mois en mois dans des milieux totalement différents avec des histoires qui collent bien à la peau des Mister. Pour une fois, ce n’est pas Mia qui m’a particulièrement dérangée. Même si je ne comprends pas qu’elle préfère continuer son année d’escort plutôt que de laisser l’homme qu’elle aime l’aider. Par soucis de fierté, elle est prête à perdre les personnes qui comptent le plus pour elle. Non, ici c’est vraiment l’univers que je n’ai pas aimé. Les personnages sont peu attachants et ces histoires d’hommes riches accompagnés de jeunes femmes ça me révolte. J’ai toujours eu en horreur ce milieu là et cette ambiance. Quant au fils sénateur, je ne l’ai pas senti dès le début. Je peux vous avouer que la fin m’a surprise mais également touchée en partie. Quand je vois ses anciens clients courir dès le moindre soucis. 
Publication : 1 Juin 2017
Editions : Hugo roman
Nombre de pages : 160
Prix : 10 €

Avez vous aimé ce mois ?
La bise !