Wait for you #1 : Jeu de patience – Jennifer L. Armentrout

~ Résumé ~

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu’un, il ne recule devant rien – rien, excepté peut être le passé d’Avery, qui semble s’acharner à ressurgir…Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

~ Mon avis ~

Je voulais déjà vous souhaiter un très joyeux Noël. Profitez bien des personnes qui vous sont chers et que vous aimez. J’espère que vous serez gâtés et que vous aurez bien mangés. histoire que je ne sois pas la seule à prendre 10 kgs 🙂
Vous le savez déjà, Jennifer L. Armentrout est une de mes révélations de l’année pour ses deux sagas Fantasy/Fantastique. Et j’entendais beaucoup parler de sa saga romance. Mais j’avais peur d’être déçue. Qu’elle idiote puisque encore une fois l’auteure tient encore une fois sa promesse. J’ai lu ce roman en une journée je crois. Je n’arrivais plus à m’en détacher. 
On retrouve donc Avery qui rentre à l’université loin de chez elle. Dès le premier jour, elle arrive en retard et tombe (au sens propre comme au figuré) sur un jeune homme du nom de Cameron. C’est le beau gosse de l’université et il semblerait qu’il ait flashé sur la belle jeune fille. Sauf qu’elle se trouve difficile à convaincre.  Mais il va lui en falloir plus pour se dégonfler et ce n’est pas le secret que tente de cacher Avery qui va le décourager. 
J’ai tout de suite énormément accroché avec les deux personnages. Autant Avery et sa fragilité que Cam et son côté rassurant. On a envie d’avoir un homme qui nous court après autant que le jeune homme. Pour moi c’est une relation parfaite que l’auteure a voulu nous montrer malgré les lourds secrets des deux personnages. Nous avons deux personnages assez différent. Avery est une jeune fille torturée et traumatisée par son lourd passé. Elle réussit à nous transmettre une émotion de folie. J’ai été bouleversée au moment où elle s’ouvre véritablement. J’ai vraiment ressentie le roman comme la jeune fille. Je me suis attachée à elle immédiatement. Cam quand à lui est le mec parfait. Il peut faire quelques erreurs mais il a un énorme cœur. 
Même les personnages secondaires sont géniaux et apportent beaucoup d’humour et de réflexion sur la relation de nos deux personnages principaux. Mention spécial pour Raphaëlle la tortue. 
Un pur coup de coeur comme j’en avais pas eu depuis longtemps. Encore une fois Jennifer L. Armentrout m’a conquise. Sa plume est un vrai régal tellement il est addictif.

Parution : 19 Février 2014
Editions : J’ai Lu
Nombre de pages : 446
Prix : 13 €

Avez vous lu l’histoire de Cam et Avery ?
La bise !

Le projet Starpoint #1 : La fille aux cheveux rouges – Marie-Lorna Vaconsin

~ Résumé ~

Pythagore Luchon a 15 ans. Il habite dans la ville de Loiret-en-Retz et s’apprête à entrer en seconde pou rune année scolaire sans surprise : travailler – un peu –, écouter de la musique – souvent –, draguer les filles autant que cela lui sera possible, et notamment à l’occasion de la prochaine fête de rentrée pendant laquelle il officiera comme DJ. Il ne se fait aucune illusion sur les railleries qu’il devra endurer au sujet de sa mère – prof de maths au lycée –, ni sur la peine que lui causeront ses passages à l’hôpital pour rendre visite à son père – brillant chercheur en physique quantique, plongé dans le coma à la suite d’une agression. Toutefois, une chose le réjouit : il va bientôt retrouver Louise, sa meilleure amie, la fille du gardien du lycée. Le jour de la rentrée, Pythagore découvre que Louise a apparemment décidé de se passer de leur amitié. Elle s’est liée à une nouvelle élève du nom de Foresta Erivan, dont la présence à ses côtés est d’autant plus intrigante que les deux filles n’ont rien en commun. Louise est une geek passionnée de sciences et d’ingénierie, tandis que la nouvelle élève affiche un look d’un autre genre : elle a les cheveux rouges, s’habille toujours en noir, souvent en cuir, et distribue des gifles à ceux dont elle n’apprécie pas le comportement. À son contact, Louise s’isole de ses anciens amis, se désintéresse de son travail et commence à sécher les cours. Pythagore déplore silencieusement la présence de cette nouvelle élève qui l’irrite autant qu’elle l’attire, jusqu’à ce qu’elle débarque chez lui en pleine nuit pour lui annoncer la disparition de Louise. Elle lui explique que, pour la retrouver, ils doivent passer par ce qu’elle appelle l’« angle mort » des miroirs. Pyth la suit sans se douter qu’il est sur le point de basculer dans un monde parallèle – le monde dans lequel Foresta a grandi, et où Louise est sur le point de se perdre.

~ Mon avis ~

Je n’ai pas énormément entendu parlé de ce roman mais le peu l’a adoré. En faisant un détour dans une librairie à Deauville, j’ai été heureuse de le voir et je n’ai pas réfléchit à deux fois. En plus la couverture est très jolie je trouve. Quand je l’ai commencé, Marionreadingbooks m’a dit qu’elle avait adoré ce roman mais qu’il était un peu spécial, qu’il sortait de ce qu’on pouvait voir partout. Mais moi j’aime quand ce n’est pas comme les autres romans. J’en ai marre de toujours avoir les mêmes scénarios, le même genre de personnage. Et je peux le dire, ça l’a fait avec moi.
Dès les premières pages, j’étais à fond dans le roman. On retrouve Pythagore au lycée qui trouve étrange la distance installée par sa meilleure amie entre eux. De plus, une mystérieuse jeune fille aux cheveux rouge fait son apparition. Le jeune homme va d’abord le prendre mal et ne pas comprendre. Et puis Louise commence à sécher les cours et avoir un comportement qui ne lui ressemble pas. Jusqu’au jour où elle disparaît et que la jeune fille au cheveux rouge, Foresta, l’emmène dans son monde à elle.
J’ai adooooooré ce roman. Comme je vous ai dit, j’ai accroché dès les premières pages et c’est assez rare. Les personnages sont très atypiques mais tout aussi attachant. Même si on a un peu de mal à comprendre où va nous mener l’auteure, on prend plaisir à découvrir et enchaîner les pages. Malgré quelques points que j’ai eu du mal à comprendre, j’ai été émerveillé par le monde qu’on nous peignait, enthousiaste à l’idée de suivre nos personnages dans leurs aventures et épatée par la créativité de l’auteure. Elle réussit à faire évoluer les personnages en si peu de temps et cela donne une bonne réflexion sur le monde.
Elle a réussi à nous inventer un monde et un univers à 1000 lieux de tout ce qu’on peut trouver d’habitude en fantasy. Et ça je dis bravo. L’intrigue est à son comble et on adore voir les actions défilées les unes après les autres pour maintenir un bon rythme de lecture. La fin amène forcément à un tome 2 que j’ai hâte de découvrir aussi. Donc si vous ne l’avez pas encore lu, foncez !!

Parution : 2 Mars 2017
Editions : Anne Carrière
Nombre de pages : 374
Prix : 19 €

Avez vous lu ce premier tome ?
 La bise !

Lux #4 : Origin – Jennifer L. Armentrout

~ Résumé ~

L’expédition du Mont Weather s’est soldée par un échec et la disparition de Katy. Fou de rage et rongé par la culpabilité, Daemon est prêt à tout pour retrouver sa trace… quitte à mettre les siens en danger ou faire cavalier seul.De son côté, Kat n’a qu’une préoccupation : survivre. Et entourée d’ennemis, elle ne pourra s’en sortir qu’en s’adaptant. Mais de l’autre côté de la barrière, les choses ne sont plus si simples : qui du Dédale, des humains, ou même des Luxens doit-elle craindre le plus ?Bien qu’ensemble Katy et Daemon soient capables de soulever des montagnes, leur couple sera-t-il assez solide pour affronter la vérité ?

~ Mon avis ~

Attention Spoiler !

Nous avions fini le tome 3 de Lux de façon incongrue et insoutenable. Oui oui vous ne rêvez pas en voyant ces mots. Forcément, la liberté de Bethany a un prix et c’est Katy qui en a fait les frais puisqu’elle a été kidnappée par le Dédale. Autant vous dire que Jennifer L Armentrout n’en a pas fini de faire les montagnes russes avec nos sentiments. Ce tome n’est pas une exception dans les retournements de situations et les nouveautés. Pourtant on pourrait se demander qu’est ce qu’elle va bien trouver de nouveau.
Je ne pouvais pas ne pas enchaîné le tome 3 et 4. J’ai été ravie de retrouver notre couple préféré Daemon/Katy. Ça m’a fait très bizarre néanmoins de les voir évoluer séparément. De plus, c’est le premier tome où on a les points de vues des deux personnages. Et pour une fois, nous avons les pensées de Daemon. Et ça on adore !!!!!!! On sent que leur relation évolue de jour en jour et que leurs sentiments sont sincères. On dit souvent qu’on se rend compte à quel point on aime quelqu’un quand on en est séparé. Et là c’est exactement ça. C’est d’ailleurs très beau. Et c’est définitivement un de mes couple préféré de toutes les sagas.

Dans ce tome ci, on apprend de nouvelles choses et l’intrigue reprend une nouvelle direction. Nous on apprenons beaucoup sur les Luxens, les hybrides, le Dédale et d’autres nouvelles « créatures ». J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la venue d’un nouveau personnage, Archer, que j’ai adoré dès le début. Il a un charisme de malade.

Une grosse partie du roman se trouve au sein du Dédale. Ça fait un peu un huis clos. Et même si d’habitude je n’aime pas trop ça, ici ça ne m’a du tout dérangé puisque je trouve que c’était nécessaire. Nous savons que nous ne sommes pas au bout de nos peines et la fin de celui ci est tout aussi bouleversante. Je trouve que c’est un tome intermédiaire qui va vous donner envie de finir cette saga au plus vite.

Parution : 16 novembre 2016
Editions : J’ai Lu
Nombre de pages : 447
Prix : 13 €

Avez vous vu le tome 4 de Lux ?
La bise ! 

Grace and Fury – Tracy Banghart

~ Résumé ~

« À Viridia, les femmes n’ont pas le droit de lire. Pas non plus le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir. Ni d’avoir des idées. »
Depuis toujours, Serina a été formée pour devenir une Grâce et satisfaire le prince héritier, s’il la choisit. Sa sœur Nomi, elle, a été entraînée pour servir Serina et l’aider à séduire le prince.
Quand le jour de la sélection des Grâces arrive enfin, rien ne se passe comme prévu. Nomi est retenue à la place de sa sœur, et Serina envoyée en prison pour un crime qu’elle n’a pas commis.
Aucune n’est prête à accepter ce destin qu’on leur impose.Pour survivre, les deux sœurs vont devoir s’adapter.Pour se retrouver, elles prendront tous les risques.
La révolte ne fait que commencer…

~ Mon avis ~

J’ai reçu Grace and Fury dans ma Mille et un livres box du mois d’octobre. Il me faisait assez envie depuis que je l’avais vu sortir dans les FairyLoot. Donc j’étais ravie de le retrouver ici. Je ne pensais pas le lire aussi rapidement mais une copine bookstagrameuse m’a trop donné envie. Il s’est donc rapidement trouvé entre mes mains. Et quelle surprise de malade. 
Nous nous retrouvons dans un monde très particulier où certaines filles sont préparées dès le plus jeune âge à devenir Grâce du prince pendant que d’autres sont limitées à les servir. C’est le cas ici des deux sœurs Nomi et Serina. Alors qu’est ce qu’une Grâce ? Il s’agit tout simplement de la compagne du rince héritier. Celui ci en choisit trois et parmi ces trois, il choisira le jour de son anniversaire sa Première Grâce qui ne sera autre que la mère de ses enfants. Néanmoins, les deux autres ne perdront pas leur rôle auprès de celui ci. Et c’est à devenir l’une d’elle que Serina s’est préparé toute sa vie. Elle en rêve. Le jour de la première sélection du village, elle est bien entendue choisit et part avec sa sœur Nomi qui sera sa servante. Sauf que le jour de l’arrivée au château et donc de la sélection des 3 Grâces, Nomi est choisit à la place de sa sœur qui devient donc sa gouvernante. Serina est ensuite emmenée en prison dans une île où règne la loi de la jungle. 
J’ai beaucoup aimé nos deux personnages principaux. D’un côté nous avons Serina qui a toujours voulu une belle vie tranquille au bras du prince héritier. Elle aime cette façon de gouverner. Elle va se retrouver du jour au lendemain en bas de l’échelle à devoir lutter pour sauver sa propre vie. De l’autre côté, nous avons Nomi qui elle déteste la façon de régner. Elle est contre tout dans ce monde et le prône. Celle ci va se retrouver à devoir faire sagement ce qu’on lui dit, être servi et devoir faire bonne impression à tout le monde. Sauf qu’elle se sent coupable du sort de sa sœur et va faire tout pour la sauver. J’ai adoré l’évolution des personnages. On sent que l’expérience leur a forger un autre caractère et qu’elles veulent aller au bout des choses pour tout remettre en ordre.

Même si au début ce n’est pas le cas, on sent que ce sont les filles qui ont le pouvoir ici. Si vous voulez des femmes badass, ne cherchez plus elles sont ici. Elles défendent leurs choix et leurs convictions de manières différentes. J’aime trop. Même si elles font des erreurs, on sent qu’elles ont besoin d’agir quitte à se mettre en danger. Deux personnages masculins sont présents et les soutiennent du mieux qu’ils peuvent. On n’a tout de même pas l’impression qu’ils les effacent bien au contraire.
L’auteure m’a régalée. Sa plume est complètement addictive. Ce premier tome se lit très vite. Les actions et les différents points de vues s’enchaînent sans en faire trop ni nous perdre. Pas une seule fois je me suis demander si ce que je lisais avait du sens ou non. C’est fluide et parfait. La mise en contexte de l’univers n’est pas trop lourd ni long mais on le comprend parfaitement. Ce tome est une excellente mise en bouche pour la suite. D’ailleurs j’étais très mal de ne pas l’avoir sous la main. Je sais que je l’aurais enchaîné directement. Aidez moi à patienter !!!!!!! Bref je ne vous en dis pas plus, lisez le rapidement.

Parution : 26 Septembre 2018
Editions : Hachette
Nombre de pages : 360
Prix : 18 €

Avez vous suivi les aventures des sœurs badass ?
La bise !

La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Joël Dicker

~ Résumé ~

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

~ Mon avis ~

Alors je ne sais pas vraiment par où commencer pour parler de ce chez d’oeuvre. Il y a longtemps que j’entendais parler de ce roman mais il me faisait très peur par sa taille. 850 pages il faut les lire tout de même. Mais il est resté dans un coin de ma tête comme future potentielle lecture. Et deux éléments ont été déclencheur. Tout d’abord, la sortie de la série ce soir. J’avais trop envie de lire le roman avant de la voir puisque je savais qu’après ce serait trop tard. Autant j’aime regarder un livre que j’ai lu, mais l’inverse : no way ! De plus, la youtubeuse Madison Ramaget a lancé un book club sur Goodreads. Avec une sélection de deux livres par mois. Ce mois de novembre, nous avions donc la Fille du train que j’ai déjà lu ici et ce roman. Je me suis donc lancée.
On retrouve donc Marcus Goldman, un jeune écrivain en panne de lecture. Il va demander de l’aide et refuge chez son vieil ami et ancien professeur qui est également le célèbre écrivain Harry Quebert. Le jeune homme a une pression de dingue puisque son éditeur lui a seulement donné 6 mois pour écrire un chef d’oeuvre. Lors de son séjour chez l’écrivain à Groose Cove, il trouve une boite mystérieuse d’un amour lointain disparu. Peu de semaines après, le corps d’une jeune femme de 15 ans est retrouvée 33 ans après sa disparition dans le jardin d’Harry Quebert. L’écrivain avoue alors qu’il aimait cette jeune femme et que son plus gros roman parle de son amour pour elle. Il est forcément accusé du meurtre mais clame son innocence. Marcus va donc aidé son ami à prouver son innocence tout en écrivant un grand livre sur cette affaire.
Marcus est un jeune homme qui n’a jamais assumé pleinement qui il est. Son surnom et sa notoriété de Formidable est une grande supercherie qui va rapidement le rattraper lors de ses études secondaires et de sa rencontre avec Harry Quebert. Il obtient néanmoins un énorme succès avec son tout premier livre qui le propulse en haut de la société mais lui donne également la grosse tête. Il se retrouve donc tout bête face à une page blanche pendant 2 ans sans se rendre véritable compte de la gravité de sa situation. Et on sent énormément ces points là. Même s’il donne envie de se battre pour ce qu’il veut, il a tendance à un peu trop se relâcher et ne pas mesurer toutes les conséquences de ses actes. Tout au long de l’enquête c’est d’ailleurs ce coté casse cou et tête brûlée qui va l’aider à trouver la vérité. Cela ne lui vaudra pas que des amis mais il s’en moque bien s’il ne doit préserver qu’Harry.

On a ensuite Harry Quebert que j’ai parfaitement imaginé grâce au docteur Mamour. Il s’agit d’un écrivain à la retraite vivant dans une petite ville et qui n’a véritablement connu qu’un seul énorme succès « Les Origines du Mal ». Et quel succès ! Seulement toute sa vie s’écroule lors de la découverte du corps. Et il passe de tout en haut, respecté et aimé à très bas hué et méprisé. La descente aux enfers est très dure et on la vit à longueur de pages. Sa vie a complètement changée depuis qu’il a rencontré son grand amour Nola mais a aussitôt sombrée lors de sa disparition. Les émotions font de véritables montagnes russes et on en subit les frais. A la différence de Marcus, on ne sait pas énormément de choses sur Harry bien qu’il soit le personnage central. Tout ce qu’on apprend ce sont des flashbacks racontés. Il nous manque donc beaucoup d’émotions et cela entretien un côté très mystérieux chez lui. On a beaucoup de mal é savoir ce qu’il pense réellement de tout ça et s’il dit la vérité. 
Joël Dicker est une grande révélation pour moi. Son écriture est magique. On ne voit pas passer les 850 pages tellement il y a de rebondissements et d’actions. Dans ce roman, il joue avec le temps : on passe de l’enquête de Marcus à l’histoire d’Harry et de Nola en passant par les moments après la disparitions, les études de Marcus avec Harry et en donnant des passages des Origines du mal. Cela donne un rythme incroyable. De plus, chaque début de chapitre est un conseil donné à Marcus par Harry. Ce qui est drôle, c’est que les chapitres sont descendants. J’ai adoré l’originalité. 
De plus, derrière cette enquête, il y a pleins de messages sur l’amour entre autre. On en vient donc avec la relation d’un jeune homme de 34 ans avec une adolescente de 15 ans. L’âge a-t-il des limites ? Ne peut on pas s’aimer malgré une grande différence d’âge ? C’est vrai que ce sujet est très sensible mais parfaitement amené et utilisé par l’auteur. Certains actes et paroles pourraient nous faire oublier à chaque instant cette différence mais Dicker va nous remettre les pieds sur terre très souvent. On sent l’évolution de l’amour et de la passion malgré qu’ils luttent contre. Mais rien à faire, ils vont devoir se cacher pour vivre pleinement leur amour. Mais sont-ils assez prudent ?
Dans cette petite ville, beaucoup de secrets et de non-dits. Au fur et à mesure, on apprend des choses qui nous met en doute et nous donne des certitudes, complètement démolies les pages suivantes. Pendant l’intégralité des chapitres, on est baladé de gauche à droite et on finit par douter de tout le monde et même de la véritable mort de la jeune fille. C’est assez incroyable comme sensation. Les derniers chapitres sont bouleversants et à la hauteur de tout le reste du livre.
J’ai fait une vraie découverte avec Dicker, ce qui m’a donné envie de découvrir ses autres bijoux. Je n’ai pas trichée et j’ai bien lu ce roman et je n’ai pas été déçue une seule seconde. J’ai hâte d’être à ce soir pour voir si la série est à la hauteur de chef d’oeuvre parce que oui c’en est bien un pour moi. Et je pense que la longueur de l’article en atteste.

Parution : 19 septembre 2012
Editions : Editions de Fallois
Nombre de pages : 857
Prix : 9 €

Connaissez vous la vérité sur l’affaire Harry Quebert ?
La bise !