Il est temps de rallumer les étoiles – Virginie Grimaldi

~ Résumé ~

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin. Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

~ Mon avis ~

Mon premier roman de Virginie Grimaldi !! J’en ai entendu des avis positifs sur elle. Du coup ma curiosité a été attisée. Quand j’ai découvert le site de Netgalley, il s’agissait de ma première demande de livre. Autant vous dire que j’ai été ravie quand j’ai vu que je pouvais le lire gratuitement. Je remercie encore grandement ce site et la maison d’éditions. Quelle invention. Je vous avais dit que j’étais un peu contre les liseuses et que j’étais une pro papier. Comme on dit il n’y a que les c*ns qui ne changent pas d’avis. Même si je préfère de loin les livres papiers, c’est vrai qu’en déplacement c’est quand même plus pratique. Et puis ce site ne propose que des formats pour liseuses. Donc merci le téléphone qui avait Amazon Kindle. En plus, je dois faire un peu de tri chez moi donc je vais limiter mes achats papiers. Mais ça je vous en reparlerais dans un article spécifique.
Il y a quelques mois, je voulais me replonger dans les livres fantastiques et ralentir un peu sur les autres genres. Même si j’adore toujours ça avec Les étoiles de Noss Head, The Mortal Instrument et A court of thorns and roses, j’avais envie de changer un peu de registre et de lire quelque chose qui pouvait me faire réfléchir sur ma vie comme Ta deuxième vie commence. J’ai été servie avec ce roman.
Il s’agit de l’histoire d’une mère qui vit seule avec ses deux filles. Elle doit se tuer au boulot pour remplir ses dettes au détriment de sa famille. Sauf qu’après de nombreuses années de services, elle se fait virer pour une autre plus jeune. Elle réussit néanmoins à négocier avec son ancien patron pour qu’il lui donne le montant nécessaire pour rembourser tout ce qu’elle doit. En parallèle, on découvre ses deux filles et la vie qu’elles mènent au collège et au lycée. Et autant vous dire que ce n’est pas le rêve. Quand l’une est harcelée, l’autre est obligée de coucher pour avoir la moindre affection. Lorsqu’Anna se rend compte du malheur de ses filles, elle décide de partir faire un périple en Scandinavie. Une manière de les rapprocher et d’oublier leurs soucis.
Tout d’abord, j’ai adoré la plume de l’auteure. Il ne s’agit pas d’un roman avec un seul orateur bien au contraire. Nous avons chacun des points de vues et des pensées des filles d’un chapitre à un autre. Encore plus fort, elle a réussit à se mettre vraiment à la place des filles dans la manière de livrer ses mots. Alors que nous avons un récit simple pour Anna, Chloé, la plus grande, s’exprime à travers son blog et Lily dans son journal intime. Je trouve ça hyper malin d’avoir fait ça. Ça rend la lecture addictive et plus original. Nous n’avons pas le temps de s’ennuyer je peux vous le dire.
Les trois personnages principaux sont attachants et mignons à leur façon. Nous sentons que la mère est une battante qui calque sa vie pour que ses filles ne manquent de rien quitte à ne plus s’écouter et s’occuper d’elle. J’admire ce genre de personnes et ça me rend triste quand on voit que le sort s’acharne sur elle. Elle force le respect de toutes les personnes et c’est ce qui la rend attachante. Je me suis beaucoup identifiée à Chloé par moment. Même si je n’agissait pas totalement comme elle, j’ai souvent eu besoin de l’affection des gens quitte à faire n’importe quoi. Je pense que c’est le personnage qu’on voit le plus évoluer pendant ce livre et on est content d’ailleurs. On a envie qu’elle reprenne sa vie en main et qu’elle arrête d’être en colère contre le monde entier. Quant à Lily, elle a besoin de se détacher de ce harcèlement scolaire. C’est une partie de ma vie également. Autant vous dire que je me suis reconnue un peu dans chacune des femmes de ce livre. Malgré qu’elles soient complètement différentes. La petite dernière est à mourir de rire. Elle s’exprime d’une façon tellement douce et innocente. C’est la première fois de ma vie que je rigole en lisant. 
Même les personnages secondaires ont leurs pierres à apporter. Je n’en ai trouvé aucun d’inutile. Aussi bien sur leur passé que sur leur histoire présente. Ils vont chacun aider les trois femmes à évoluer. Et ils sont tous aussi attachants. Le voyage fait juste rêver avec les descriptions de paysages qui sont présents mais pas trop longs. On a qu’une envie : louer un camping car et partir 3 mois visiter l’Europe et voir les aurores boréales. Un vrai bonheur pour les fans de voyage. 
Je peux vous dire que je n’ai trouvé aucun point négatif à ce roman. Je l’ai dévoré en très peu de temps et j’ai aimé du début à la fin. D’ailleurs la fin n’était pas du tout prévisible je trouve. Nous avons des surprises jusqu’au dernier mot. Et ça c’est vraiment cool. 

Publication : 2 Mai 2018
Editions : Fayard
Nombre de pages : 396 pages
Prix : 18€50

Avez vous aimé ce nouveau roman ?
La bise !

Paranoia – Melissa Bellevigne

~ Résumé ~

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

~ Mon avis ~

Je me suis procurée le livre de Mélissa assez rapidement après sa sortie. Etant une ancienne blogueuse beauté, je suivais (et je suis toujours) la belle rouquine. J’étais donc aux premières loges quand elle a dévoilé son premier roman. J’ai également eu la chance de la rencontre lors des Golden Blog Awards. C’est une fille hyper douce et son mari tout autant. Ma lecture date donc d’un moment mais je vais essayer de vous en parler au mieux.

Mais revenons-en au livre. Quand j’ai vu qu’il s’agissait d’un roman sur la psychiatrie et le surnaturel j’ai tout de suite été intriguée. C’est ma première lecture de ce genre. Et rapidement ce livre est attractif.  On a hâte de connaitre l’histoire de Judy et de comprendre ses troubles. On retrouve dans l’écriture la douceur de Mélissa mais aussi un coté sombre qu’elle nous cache et qui fait notre surprise. J’adore.
Les deux personnages sont très attachants. On découvre une psychiatre absorbée par son travail mais troublée dans sa vie personnelle. Elle va être totalement chamboulée par Judy, une jeune fille enceinte et trouvée à Londres inanimée. Judy présente un « ami imaginaire » qui la suit depuis de nombreuses années. Elles vont beaucoup apprendre l’une de l’autre et le récit est bouleversant.

Beaucoup de critiques expliquent que Melissa a fait un amalgame entre Schizophrénie et paranoïa. N’étant pas du métier, cela ne m’a pas plus dérangé que ça. Mais je peux comprendre que d’autres ne soient pas du même avis. De plus, la patiente, gravement atteinte de mutisme, se livre trop facilement à son médecin. Je trouve ça assez étrange. C’est presque trop facile. Il s’agit du seul point négatif que je lui trouve.

Concernant le visuel, j’adore. La couverture est travaillée et bien en accord avec l’histoire. Bravo Melissa.

Mélissa a d’ailleurs sorti une suite que je me suis procurée mais que je n’ai toujours pas lu. Apparemment, celui ci est plus axé sur le personnage d’Alwyn. Un bon moyen de le découvrir je pense. Il va falloir afin que je termine cette petite saga.

Parution : 30 Mars 2016
Editions : Black Moon
Nombre de pages : 320
Prix : 17 €

Et vous avez vous lu Paranoïa ?
La bise !

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une – Raphaëlle Giordano

~ Résumé ~ 

Camille, ce pourrait être n’importe lequel d’entre nous. Quelqu’un qui a l’impression d’avoir une vie bien remplie, et qui pourtant n’est pas satisfait. Dans Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, on suit donc notre alter ego dans sa quête du bonheur auprès d’un « routinologue ». Et ce « docteur » de donner à travers ce récit tous les conseils que l’on attend lorsqu’on entre dans une période charnière de sa vie. Raphaëlle Giordano, en insistant sur le positif, et avec une certaine pédagogie, livre dans ce roman une vraie recette du bonheur.

~ Mon avis ~

Ce livre, je crois qu’il a fait un tabac, et que je suis encore à la bourre pour vous en parler. Mais bon ce n’est pas grave. Parce qu’il fallait que je vous en parle. C’est le genre de roman qui se lit bien concentré. En effet, il peut remettre en cause beaucoup de choses dans votre vie. Je pense même que pour vraiment le comprendre, il faut s’y reprendre à plusieurs fois et même prendre des notes.
On fait la connaissance de Camille qui est madame tout le monde. Elle a une belle vie mais sent un manque en elle qu’elle ne sait expliqué. Un soir, alors qu’elle tombe en panne, elle fait la rencontre d’un routinologue. En gros, un docteur pour soigner la routine et ouvrir les yeux sur sa vie pour l’améliorer. Elle commence par être très dubitative, et moi aussi je peux l’avouer. 
Je me suis d’abord dis « oui bon ils vont en faire trop, quelque chose de pas réaliste. » Mais en fait pas du tout. Je trouve que tout est bien amené. Tous les conseils sont faits sous sortes de coaching et d’actions à réaliser. Ça peut vraiment donner des idées pour les appliquer. Il m’est arrivé de me poser les questions sur ma propre vie pendant la lecture. Ce que j’ai beaucoup aimé c’est que ce n’était pas sous forme de conseils les uns à la suite des autres. Il y a une véritable histoire. Et donc on peut vraiment s’identifier à Camille. 
La fin m’a particulièrement touché. Mais chut je ne vous dirais rien. 
Alors est ce que ça m’a changé la vie ? Pour le moment non. Disons que je ne prends plus les choses négatives de la même façon. Mais comme je vous l’ai dit, il faut je pense plusieurs lectures. En tout cas c’est mon premier roman de développement personnel et je pense continuer de temps en temps.
Parution : 17 Septembre 2015
Editions : Eyrolles
Nombre de pages : 256
Prix : 15 €

Et vous avez vous lu ce livre ? J’aimerais beaucoup connaitre votre avis.
La bise !