Winter – Marissa Meyer

~ Résumé ~

La Princesse Winter est admirée par le peuple lunaire pour sa grâce et sa gentillesse. Malgré les cicatrices qui marquent son visage, on dit que sa beauté dépasse de loin celle de sa belle-mère, la Reine Levana.

Winter déteste Levana et sait que cette dernière n’approuverait pas ses sentiments pour son ami d’enfance, le séduisant garde Jacin. Mais la jeune fille n’est pas aussi faible que le croit la reine et cela fait des années qu’elle a entrepris de contrecarrer les plans de sa belle-mère. Avec Cinder et leurs alliés, Winter pourrait même avoir le pouvoir de commencer une révolution et gagner une guerre qui sévit depuis trop longtemps.

Est-ce que Cinder, Scarlet, Cress et Winter seront à la hauteur pour battre Levana et enfin trouver la paix qu’elles méritent?

~ Mon avis ~

Attention Spoiler !

Cela fait presque un an que j’ai lu le troisième tome de la saga des Chroniques Lunaires. Et vous le savez, j’adore cette saga puisqu’elle reprend les princesses Disney dans un monde science fiction de cyborg. Ce dernier tome me faisait peur puisque je n’ai jamais lu de roman aussi gros. Rappelons le il fait presque 1000 pages. Et je pensais que ça me prendrais plus de temps, mais en une semaine au boulot, je l’avais terminé. Heureusement que ce n’était pas une période chargée. 
Dans ce dernier tome nous sommes directement dans le bain. On retrouve d’un côté Levana revenue sur la Lune qui juge la garde Jacin pour trahison à la court. Rappelons le, lors de la libération de Cress de son satellite, il s’agissait du garde du thaumaturge Mira. Il s’est vite retrouvé à suivre Cinder dans ses aventures et dans son plan de basculement du pouvoir. De l’autre côté, nous trouvons toute l’équipe quelques temps après l’enlèvement de l’empereur Kai. J’avais tellement envie de me replonger dans cette saga tout en appréhendant de devoir quitter nos personnages. Malgré la brique, lecture est toujours aussi fluide et les pages s’enchaînent toutes seules. Néanmoins, j’aime bien connaitre l’avancement sur le site de livraddict. Et je vous avoue avoir un peu été découragée en voyant le pourcentage évolué très lentement mais je m’y attendais. 
On connait une nouvelle princesse dans ce tome qui est Winter. Il ne s’agit pas du cliché de la belle princesse niaise. Elle est remplie de traumatismes et de visions de sang. On apprend réellement qu’elle devient folle car elle n’a utilisé ses pouvoirs lunaires qu’une seule et unique fois. C’est celle que j’ai le moins aimée. Elle a une utilité assez limitée dans le roman et on la considéré un peu plus comme un boulet qu’autre chose. Après elle est très touchante.

Dans ce dernier tome, nous découvrons réellement la Lune et j’ai adoré l’univers peint par Marissa Meyer. Je ne l’imaginais pas aussi dark et en fait je ne suis pas déçue une seule fois. Cela révèle parfaitement la tyrannie instaurée par la reine Levana. On la voit dans son palais et on réalise vraiment le pouvoir qu’elle instaure chez elle. En effet, nous l’avons uniquement vu sur Terre pour le moment et c’est un régal de la voir sur la Lune. 
Concernant l’intrigue, elle est à son maximum. Il n’y a que très peu de temps morts où on s’ennuie. A chaque page on a une action qui amène à une autre. Notre coeur fait les montagnes russes. Après je pense que l’auteure aurait pu réduire un peu le suspense en enlevant un peu. Mais ce n’est pas très dérangeant au final. J’ai été un poil déçue sur la bataille finale entre Levana et Sélène mais c’est pas si pire. J’ai été parfois un peu perdue puisqu’on change toujours de point de vue et la magie lunaire nous perd également.
C’est une très bonne saga que j’ai adoré. Même si ce dernier tome est celui que j’ai aimé le moins, il est magique et je suis très triste d’avoir dit au revoir aux personnages. 

Parution : 21 Avril 2016
Editions : PKJ
Nombre de pages : 983
Prix : 23 €

Avez vous lu ce dernier tome ?
La bise !

Le projet Starpoint #1 : La fille aux cheveux rouges – Marie-Lorna Vaconsin

~ Résumé ~

Pythagore Luchon a 15 ans. Il habite dans la ville de Loiret-en-Retz et s’apprête à entrer en seconde pou rune année scolaire sans surprise : travailler – un peu –, écouter de la musique – souvent –, draguer les filles autant que cela lui sera possible, et notamment à l’occasion de la prochaine fête de rentrée pendant laquelle il officiera comme DJ. Il ne se fait aucune illusion sur les railleries qu’il devra endurer au sujet de sa mère – prof de maths au lycée –, ni sur la peine que lui causeront ses passages à l’hôpital pour rendre visite à son père – brillant chercheur en physique quantique, plongé dans le coma à la suite d’une agression. Toutefois, une chose le réjouit : il va bientôt retrouver Louise, sa meilleure amie, la fille du gardien du lycée. Le jour de la rentrée, Pythagore découvre que Louise a apparemment décidé de se passer de leur amitié. Elle s’est liée à une nouvelle élève du nom de Foresta Erivan, dont la présence à ses côtés est d’autant plus intrigante que les deux filles n’ont rien en commun. Louise est une geek passionnée de sciences et d’ingénierie, tandis que la nouvelle élève affiche un look d’un autre genre : elle a les cheveux rouges, s’habille toujours en noir, souvent en cuir, et distribue des gifles à ceux dont elle n’apprécie pas le comportement. À son contact, Louise s’isole de ses anciens amis, se désintéresse de son travail et commence à sécher les cours. Pythagore déplore silencieusement la présence de cette nouvelle élève qui l’irrite autant qu’elle l’attire, jusqu’à ce qu’elle débarque chez lui en pleine nuit pour lui annoncer la disparition de Louise. Elle lui explique que, pour la retrouver, ils doivent passer par ce qu’elle appelle l’« angle mort » des miroirs. Pyth la suit sans se douter qu’il est sur le point de basculer dans un monde parallèle – le monde dans lequel Foresta a grandi, et où Louise est sur le point de se perdre.

~ Mon avis ~

Je n’ai pas énormément entendu parlé de ce roman mais le peu l’a adoré. En faisant un détour dans une librairie à Deauville, j’ai été heureuse de le voir et je n’ai pas réfléchit à deux fois. En plus la couverture est très jolie je trouve. Quand je l’ai commencé, Marionreadingbooks m’a dit qu’elle avait adoré ce roman mais qu’il était un peu spécial, qu’il sortait de ce qu’on pouvait voir partout. Mais moi j’aime quand ce n’est pas comme les autres romans. J’en ai marre de toujours avoir les mêmes scénarios, le même genre de personnage. Et je peux le dire, ça l’a fait avec moi.
Dès les premières pages, j’étais à fond dans le roman. On retrouve Pythagore au lycée qui trouve étrange la distance installée par sa meilleure amie entre eux. De plus, une mystérieuse jeune fille aux cheveux rouge fait son apparition. Le jeune homme va d’abord le prendre mal et ne pas comprendre. Et puis Louise commence à sécher les cours et avoir un comportement qui ne lui ressemble pas. Jusqu’au jour où elle disparaît et que la jeune fille au cheveux rouge, Foresta, l’emmène dans son monde à elle.
J’ai adooooooré ce roman. Comme je vous ai dit, j’ai accroché dès les premières pages et c’est assez rare. Les personnages sont très atypiques mais tout aussi attachant. Même si on a un peu de mal à comprendre où va nous mener l’auteure, on prend plaisir à découvrir et enchaîner les pages. Malgré quelques points que j’ai eu du mal à comprendre, j’ai été émerveillé par le monde qu’on nous peignait, enthousiaste à l’idée de suivre nos personnages dans leurs aventures et épatée par la créativité de l’auteure. Elle réussit à faire évoluer les personnages en si peu de temps et cela donne une bonne réflexion sur le monde.
Elle a réussi à nous inventer un monde et un univers à 1000 lieux de tout ce qu’on peut trouver d’habitude en fantasy. Et ça je dis bravo. L’intrigue est à son comble et on adore voir les actions défilées les unes après les autres pour maintenir un bon rythme de lecture. La fin amène forcément à un tome 2 que j’ai hâte de découvrir aussi. Donc si vous ne l’avez pas encore lu, foncez !!

Parution : 2 Mars 2017
Editions : Anne Carrière
Nombre de pages : 374
Prix : 19 €

Avez vous lu ce premier tome ?
 La bise !

Ash princess – Laura Sebastian

~ Résumé ~

Theodosia avait six ans quand son pays a été attaqué, et quand sa mère, la reine du Feu, a été assassinée sous ses yeux.Dix ans ont passé. Dix ans à vivre sous le joug du Kaiser, ses tortures incessantes, son régime de terreur. Dix ans qu’elle n’a pas prononcé son véritable nom. Theodosia s’appelle maintenant Thora, princesse de Cendres.Le jour où le Kaiser la force à exécuter son dernier allié, celui qu’elle voit comme son unique chance de survie, Theodosia ne peut plus ignorer sa rage vengeresse. Elle se lance dans une intrigue où la séduction cache des crimes de sang, où les amitiés ne servent plus qu’à une chose : regagner son pouvoir.Incapable de déterminer à qui elle peut vraiment se fier, Theodosia va apprendre jusqu’où elle est prête à aller pour venger sa mère, regagner son peuple et reprendre son titre de reine.

~ Mon avis ~

J’avais acheté ce roman tout de suite après sa sortie. J’en avais tellement entendu parlé en bien que je voulais absolument le découvrir. En plus, il faut dire que la maison d’édition a super bien vendu cette sortie. C’était exactement ce que j’aime lire. Et je me suis dit « Oui une femme va se rebeller ».
On suit donc la vie de Theodosia plus connue sous le nom de Thora, princesse de Cendres. Elle est née en tant que fille de la grande reine d’Astrée jusqu’à ce que sa mère meurt à cause de la grande conquête menée par le  Kaiser Corbinian. En seule survivante, elle est obligée de vivre au côté de ce nouveau Kaiser jusqu’au jour où elle retrouve une personne très proche. Elle va décidé alors de reprendre la place qui lui ait due.  
Le résumé est très accrocheur. On a envie de partir dans cette aventure et de voir comment Theodosia va réussir à rebalancer le pouvoir. On s’attend à un roman plein d’action et de retournement de situations. Cependant, cela met beaucoup de temps à bouger. J’adore ce genre de fantasy et le cadre que l’auteure a voulu nous mettre. Il y avait un grand potentiel. L’histoire et le monde sont très bien décrit et nous n’avons aucune difficulté à nous imaginer. 
Par contre, en effet, l’action a beaucoup de mal à se lancer. Même si la décision de la rébellion est assez rapide, Theodosia a du mal à aller au bout des choses. Elle est assez girouette sur les bords et ne veut faire de mal à personne. Seulement, vous comprenez bien que dans cette situation c’est un poil compliqué. Pendant la première moitié du livre, on peut facilement décrocher mais je vous conseille de vous accrocher car une fois que c’est lancé, on a envie de connaitre la suite. Et c’est d’ailleurs ce que j’ai conseillé à une copine bookstagrameuse qui m’a remercié car elle ne l’aurait jamais fini sinon. 
Les personnages sont très attachants. Ils ont tous une pièce à ajouter dans l’histoire et il n’y en a pas en trop. Nous arrivons facilement à nous attacher et nous projeter à leurs places avec leurs contraintes et leurs devoirs. Forcément comme partout nous avons un prémisse de romance et comme souvent, nous sommes face à un triangle amoureux. On fait donc chacun son choix pour une préférence. Mais ce point là n’efface pas le sujet principal et on adore. La quête de justice n’est pas mis en second plan. Theodosia réfléchit seulement beaucoup trop. 
La dernière partie m’a réjouit au plus haut point. Enfin on découvre une reine qu’on désire depuis le début. Et on a envie de se procurer le roman suivant pour continuer cette histoire. Maintenant que c’est lancé, l’intrigue est insoutenable.

Parution : 5 septembre 2018
Editions : Albin Michel
Nombre de pages : 528
Prix : 19 €

Avez vous lu Ash Princess ?
La bise !

Lux #4 : Origin – Jennifer L. Armentrout

~ Résumé ~

L’expédition du Mont Weather s’est soldée par un échec et la disparition de Katy. Fou de rage et rongé par la culpabilité, Daemon est prêt à tout pour retrouver sa trace… quitte à mettre les siens en danger ou faire cavalier seul.De son côté, Kat n’a qu’une préoccupation : survivre. Et entourée d’ennemis, elle ne pourra s’en sortir qu’en s’adaptant. Mais de l’autre côté de la barrière, les choses ne sont plus si simples : qui du Dédale, des humains, ou même des Luxens doit-elle craindre le plus ?Bien qu’ensemble Katy et Daemon soient capables de soulever des montagnes, leur couple sera-t-il assez solide pour affronter la vérité ?

~ Mon avis ~

Attention Spoiler !

Nous avions fini le tome 3 de Lux de façon incongrue et insoutenable. Oui oui vous ne rêvez pas en voyant ces mots. Forcément, la liberté de Bethany a un prix et c’est Katy qui en a fait les frais puisqu’elle a été kidnappée par le Dédale. Autant vous dire que Jennifer L Armentrout n’en a pas fini de faire les montagnes russes avec nos sentiments. Ce tome n’est pas une exception dans les retournements de situations et les nouveautés. Pourtant on pourrait se demander qu’est ce qu’elle va bien trouver de nouveau.
Je ne pouvais pas ne pas enchaîné le tome 3 et 4. J’ai été ravie de retrouver notre couple préféré Daemon/Katy. Ça m’a fait très bizarre néanmoins de les voir évoluer séparément. De plus, c’est le premier tome où on a les points de vues des deux personnages. Et pour une fois, nous avons les pensées de Daemon. Et ça on adore !!!!!!! On sent que leur relation évolue de jour en jour et que leurs sentiments sont sincères. On dit souvent qu’on se rend compte à quel point on aime quelqu’un quand on en est séparé. Et là c’est exactement ça. C’est d’ailleurs très beau. Et c’est définitivement un de mes couple préféré de toutes les sagas.

Dans ce tome ci, on apprend de nouvelles choses et l’intrigue reprend une nouvelle direction. Nous on apprenons beaucoup sur les Luxens, les hybrides, le Dédale et d’autres nouvelles « créatures ». J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la venue d’un nouveau personnage, Archer, que j’ai adoré dès le début. Il a un charisme de malade.

Une grosse partie du roman se trouve au sein du Dédale. Ça fait un peu un huis clos. Et même si d’habitude je n’aime pas trop ça, ici ça ne m’a du tout dérangé puisque je trouve que c’était nécessaire. Nous savons que nous ne sommes pas au bout de nos peines et la fin de celui ci est tout aussi bouleversante. Je trouve que c’est un tome intermédiaire qui va vous donner envie de finir cette saga au plus vite.

Parution : 16 novembre 2016
Editions : J’ai Lu
Nombre de pages : 447
Prix : 13 €

Avez vous vu le tome 4 de Lux ?
La bise ! 

Red Rising – Pierce Brown

~ Résumé ~

« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »
Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

~ Mon avis ~

Comme vous le voyez je rattrape mon retard sur LES lectures phares young adulte. Et aujourd’hui c’est pour vous parler du premier tome de Red Rising de Pierce Brown. Alors oui vous le voyez, je suis très en retard puisque le tome 4 partie 2 vient juste de sortir. Mais bon le retard c’est la base quand même 🙂 Bon ce n’est pas toujours un mal pour un bien puisque je suis souvent déçue ou alors je ne comprends pas l’engouement. Et encore une fois c’est la même chose. Mais je pense que c’était un mauvais timing pour moi. Je vous avoue que je suis sortie de ma lecture en ne sachant pas si j’aime ou non.
On ne va pas se mentir, ce roman est très sombre et oppressant. Je ne m’attendais pas du tout à ça. On se retrouve sur Mars dans un monde avec un mode de caste avec des noms de couleurs. Les plus importants sont des Ors et les gens des mines et les plus pauvres sont les Rouges. nous retrouvons Darrow, un Fossoyeur Rouge. Il vit avec sa femme jusqu’à ce que les militaires la tue pour avoir transgresser une règle. En voulant la rejoindre, il est récupéré par la révolution pour le transformer en Or afin de les exploser de l’intérieur. 
Contrairement à tout le monde, j’ai préféré la première partie du roman au reste. J’ai adoré comment l’auteur place le décor et l’intrigue. Je me suis sentie assez mal mais j’ai trouvé ça très captivant et fluide. Je me suis très vite attachée aux personnages et au monde des Rouges. Alors oui on a déjà vu des monde du même style mais je pense qu’il a beaucoup de points uniques.

Pour le reste, je vous préviens qu’il faut vraiment être concentré pour tout comprendre. Déjà, le nombre de rang social et donc de couleur est énorme. Donc autant vous dire que j’ai dû revenir sur la pyramide très souvent pour situer au fil du texte. Il y a énormément d’informations pendant tout se premier récit. Après je pense que c’est nécessaire et que c’est que pour le premier tome et que le reste coulera plus facilement. Mais quand c’est trop je suis perdue. 
La deuxième partie, le jeu des Ors, m’a complètement perdue. Je ne comprenais pas grand chose et je n’arrivais pas à comprendre leur façon d’agir et de penser. Et ça m’a un peu dérangé. Mais en même temps, j’avais trop envie de savoir comment ça allait se terminer. J’avais l’impression que j’étais accro sans rien comprendre. Le roman bouge tout le temps. Nous passons d’une action à une autre sans jamais s’ennuyer. 
C’est un récit qui plaira forcément aux hommes parce qu’il y a beaucoup de scènes de combat. J’ai quand même très envie de lire la suite parce que je veux voir comment les personnages évoluent.

Parution : 17 Juin 2015
Editions : Hachette Romans
Nombre de pages : 476
Prix : 18 €

Avez vous lu les aventures de Darrow ?
La bise !

Grace and Fury – Tracy Banghart

~ Résumé ~

« À Viridia, les femmes n’ont pas le droit de lire. Pas non plus le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir. Ni d’avoir des idées. »
Depuis toujours, Serina a été formée pour devenir une Grâce et satisfaire le prince héritier, s’il la choisit. Sa sœur Nomi, elle, a été entraînée pour servir Serina et l’aider à séduire le prince.
Quand le jour de la sélection des Grâces arrive enfin, rien ne se passe comme prévu. Nomi est retenue à la place de sa sœur, et Serina envoyée en prison pour un crime qu’elle n’a pas commis.
Aucune n’est prête à accepter ce destin qu’on leur impose.Pour survivre, les deux sœurs vont devoir s’adapter.Pour se retrouver, elles prendront tous les risques.
La révolte ne fait que commencer…

~ Mon avis ~

J’ai reçu Grace and Fury dans ma Mille et un livres box du mois d’octobre. Il me faisait assez envie depuis que je l’avais vu sortir dans les FairyLoot. Donc j’étais ravie de le retrouver ici. Je ne pensais pas le lire aussi rapidement mais une copine bookstagrameuse m’a trop donné envie. Il s’est donc rapidement trouvé entre mes mains. Et quelle surprise de malade. 
Nous nous retrouvons dans un monde très particulier où certaines filles sont préparées dès le plus jeune âge à devenir Grâce du prince pendant que d’autres sont limitées à les servir. C’est le cas ici des deux sœurs Nomi et Serina. Alors qu’est ce qu’une Grâce ? Il s’agit tout simplement de la compagne du rince héritier. Celui ci en choisit trois et parmi ces trois, il choisira le jour de son anniversaire sa Première Grâce qui ne sera autre que la mère de ses enfants. Néanmoins, les deux autres ne perdront pas leur rôle auprès de celui ci. Et c’est à devenir l’une d’elle que Serina s’est préparé toute sa vie. Elle en rêve. Le jour de la première sélection du village, elle est bien entendue choisit et part avec sa sœur Nomi qui sera sa servante. Sauf que le jour de l’arrivée au château et donc de la sélection des 3 Grâces, Nomi est choisit à la place de sa sœur qui devient donc sa gouvernante. Serina est ensuite emmenée en prison dans une île où règne la loi de la jungle. 
J’ai beaucoup aimé nos deux personnages principaux. D’un côté nous avons Serina qui a toujours voulu une belle vie tranquille au bras du prince héritier. Elle aime cette façon de gouverner. Elle va se retrouver du jour au lendemain en bas de l’échelle à devoir lutter pour sauver sa propre vie. De l’autre côté, nous avons Nomi qui elle déteste la façon de régner. Elle est contre tout dans ce monde et le prône. Celle ci va se retrouver à devoir faire sagement ce qu’on lui dit, être servi et devoir faire bonne impression à tout le monde. Sauf qu’elle se sent coupable du sort de sa sœur et va faire tout pour la sauver. J’ai adoré l’évolution des personnages. On sent que l’expérience leur a forger un autre caractère et qu’elles veulent aller au bout des choses pour tout remettre en ordre.

Même si au début ce n’est pas le cas, on sent que ce sont les filles qui ont le pouvoir ici. Si vous voulez des femmes badass, ne cherchez plus elles sont ici. Elles défendent leurs choix et leurs convictions de manières différentes. J’aime trop. Même si elles font des erreurs, on sent qu’elles ont besoin d’agir quitte à se mettre en danger. Deux personnages masculins sont présents et les soutiennent du mieux qu’ils peuvent. On n’a tout de même pas l’impression qu’ils les effacent bien au contraire.
L’auteure m’a régalée. Sa plume est complètement addictive. Ce premier tome se lit très vite. Les actions et les différents points de vues s’enchaînent sans en faire trop ni nous perdre. Pas une seule fois je me suis demander si ce que je lisais avait du sens ou non. C’est fluide et parfait. La mise en contexte de l’univers n’est pas trop lourd ni long mais on le comprend parfaitement. Ce tome est une excellente mise en bouche pour la suite. D’ailleurs j’étais très mal de ne pas l’avoir sous la main. Je sais que je l’aurais enchaîné directement. Aidez moi à patienter !!!!!!! Bref je ne vous en dis pas plus, lisez le rapidement.

Parution : 26 Septembre 2018
Editions : Hachette
Nombre de pages : 360
Prix : 18 €

Avez vous suivi les aventures des sœurs badass ?
La bise !

Une braise sous la cendre – Sabaa Tahir

~ Résumé ~ 

Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai. »
Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

~ Mon avis ~

Vous avez vu je me mets à jour sur tous les romans dont tout le monde parle mais que je lis 106 ans après tout le monde. Et une braise sous la cendre n’y a pas fait exception. En plus de ça, je crois n’avoir lu que des avis positifs et des coups de cœur sur ce premier tome. Et c’est peut être pour ça que chez moi ça ne l’était pas. Alors j’ai bien aimé mais c’est loin d’être un coup de cœur. Il m’a manqué un je ne sais quoi.

Une braise sous la cendre est une fantasy dystopique qui  sort un peu de ma zone de confort. Ici points de créatures qu’on peut voir partout mais plutôt des humains améliorés et sur entraînés. L’auteur crée un univers et une façon de gouverner assez unique. Et c’est ce que j’ai bien aimé. Nous sommes dans un monde qui a complètement été envahi par une dictature. Les anciens habitants se retrouvent sans rien et sans liberté quant aux conquérants, ils dirigent le monde. Le moindre intérêt culturel est puni par la prison ou la mort dans certains cas.
Dans ce tome, nous avons la vision de deux personnages. Premièrement, nous avons la jeune Laia qui a perdu toute sa famille. Le dernier survivant est son frère qui est emprisonné pour trahison. Afin d’essayer de le sauver, elle va se retrouver au milieu de la résistance qui lui donne une mission assez dangereuse. En effet, elle doit se faire passer pour l’esclave de la Commandante. Celle ci est réputée pour maltraiter ses esclaves qui se suicident très rapidement. Elle doit récupérer des informations pour la Résistance. De l’autre côté, nous avons Elias qui est un soldat en apprentissage et également le fils de la Commandante. Alors qu’il a décidé de fuir après la cérémonie de remise de diplôme, de nouveaux éléments vont le faire rester : un nouveau dirigeant doit être sacré à la suite d’Épreuves. 
Malgré quelques points qui m’ont un peu blasés vis à vis du comportement des personnages, on ne peut qu’adorer le duo Laia/Elias. On veut savoir comment ils évoluent de leur coté et ensemble aussi. J’ai trouvé la jeune fille assez naïve et le jeune homme parle beaucoup mais agit peu. Et je pense que c’est ce manque d’actions qui m’a un peu ennuyé. Mais on sent qu’ensemble, ils sont capable de beaucoup de choses. Un autre point qui m’a déplu, c’est le triangle amoureux. Je ne suis pas fan de ce concept qu’on voit beaucoup. Même si ça met un peu de suspense, on sait très bien comment ça se finit. 
J’ai trouvé les personnages secondaires très intéressants. Ils amènent chacun une histoire et un bout de réflexion qui va faire avancer nos deux personnages. L’atmosphère de ce roman est très sombre. Celui ci pourrait se passer uniquement de nuit que ça ne m’étonnerait pas du tout. J’ai d’ailleurs rarement vu une fiction aussi dark. On imagine un monde très sableux et sale. Pour ce qui est de la dynamique, elle est assez inégale. Nous avons des moments très lents de réflexions, de plans mais également des scènes très vives avec de l’action, du combat, du suspense. J’ai adoré suivre les Épreuves pour devenir le nouveau souverain. Cela rajoute du piquant à l’histoire et on a envie de voir un happy end. 
J’ai passé un bon moment avec cette lecture mais ce n’était pas assez pour un coup de coeur. Je sais néanmoins que je lirais les prochains tomes mais je ne vais pas les enchaîner de peur de vraiment finir par ne pas aimé cette saga. Je trouve dommage que les grands formats n’aient pas tous le même type de couverture. Donc je pense pour une fois, que je me ferais la collection en poche. 

Parution : 15 octobre 2015
Editions : PKJ
Nombre de pages : 523
Prix : 19 €

Avez vous lu une braise sous la cendre ?
La bise !

Le faiseur de rêves – Laini Taylor

~ Résumé ~

C’est le rêve qui choisit le rêveur, et non l’inverse…Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s’obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère… Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?

~ Mon avis ~

Encore un livre qui a été très longtemps dans ma PAL avant que je le lise vraiment. C’est mon problème, j’achète parce que j’en entends beaucoup parler et qu’il me tente mais après j’ai peur de l’ouvrir pour ne pas être déçue. Et celui-ci en fait bien sûr partie. Et puis il faut le dire, ce roman a fait parler de lui et encore maintenant à l’approche du tome 2. 
J’ai commencé cette lecture avec pas mal d’appréhension, comme toujours je pense. Et je vous avoue que le début a été dur pour moi. Je ne comprenais pas grand chose mais je me suis accrochée. J’avais lu beaucoup du même avis donc j’ai pensé que c’était juste un moment long à passer pour enfin voir une pépite. L’univers est très dense et il faut un certain temps pour tout poser et qu’on ressente le monde dans lequel on est. Il est complètement hors du commun avec des termes bien spécifiques. Autant vous dire que les 150 première pages, si vous les lisez à moitié endormie vous allez avoir du mal. Cette impression m’a fait très peur puisque je n’avais pas envie de vivre une deuxième lecture comme le tome 1 de la passe miroir. J’avais envie que ça bouge un peu. Et je peux vous dire que ça n’arrive pas tout de suite. Mais ça n’en reste pas moins inintéressant. 
On commence l’histoire par la vie de Lazlo, un jeune homme travaillant dans une bibliothèque mais rêvant depuis enfant d’une ville mystérieuse appelée Désolation. Jusqu’au jour où des hommes arrivent pour trouver les meilleurs scientifiques et artisans de la ville pour une mission ultra importante cette fameuse ville. Lazlo arrive avec un peu de mal à se greffer au convoi pour enfin découvrir cette ville qui le fascine tant. J’ai beaucoup aimé voir Désolation avec ses yeux. Il ne voit pas comme les autres personnages et ne retient que la beauté. Bien qu’au début j’ai eu du mal à le cerner, il m’a beaucoup plu par sa simplicité et sa détermination. Il n’a pas froid aux yeux malgré son jeune âge et fait tout pour sauver tout le monde. 
Ensuite on découvre Sarai qui est un personnage très mystérieux. Elle vit avec 4 autres personnes. Ils sont les uniques survivants de la massacre des Dieux par les humains et habitants de Désolation. Ils habitent tous dans une citadelle volante juste au dessus de la ville ce qui fâche complètement les humains. Sauf que ces derniers ne pensent pas que certains dieux sont encore vivants. Sarai a également du mal à trouver sa place et à accepter son pouvoir. Les autres lui mettent beaucoup de pression pour se venger des humains à travers leurs rêves. Puisqu’en effet Sarai est la muse des rêves mais aussi des cauchemars. Chaque nuit, elle s’envole dans les rêves des uns et des autres et en fait ce qu’elle veut. Jusqu’au jour où elle tombe dans le rêve de Lazlo qui est le seul à la voir. Elle va ainsi s’évader et essayer de trouver une paix entre les deux mondes.
L’univers est très atypiques. C’est un énorme travail d’imagination que je souligne avec plaisir. L’intrigue est assez palpable tout au long du roman. On se demande sans cesse comment cela va se terminer. Ce qu’on aime beaucoup c’est savoir plus de choses que les personnages et les deux « mondes ». Par contre j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueurs. Même si l’univers est totalement innovant, je n’ai pas été complètement convaincue. 

Parution : 19 avril 2018
Editions : Lumen
Nombre de pages : 664
Prix : 16 €

Avez vous rêver en leur compagnie ?
La bise ! 

Shades of Magic – VE Schwab

~ Résumé ~

Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard !

~ Mon avis ~

Allez on retourne un peu en fantasy. Ce roman ne me disait absolument rien à sa sortie. Pourtant on le voyait partout. Et puis j’ai commencé à voir les avis des uns et des autres et je me suis dit « je serais bête de ne pas tenter ». Je l’ai donc commencé avec un peu d’appréhension.
On entre donc dans un monde fait de 4 Londres différents : rouge, noir, gris et blanc. Les seules personnes capables de passer d’un univers à un autre sont les Antaris et il n’en existe plus que deux. Chaque Londres a sa spécificité et son danger. Kell, notre magicien va se retrouver en possession d’un objet maléfique du Londres noir qu’il doit absolument renvoyer. Il fera la connaissance de Lila qui est une voleuse hors pair. Elle veut voir le monde et décide donc de le suivre dans sa quête.
J’ai beaucoup aimé les personnages. Kell a été adopté par la famille royale du Londres rouge étant tout petit. Il est très reconnaissant avec sa famille d’adoption mais a tout de même l’impression d’être de trop. On sent son mal au long de la lecture par ses faits et sa façon de penser. Il est très loin du héro de base. Il aime être seul et ne veut absolument pas être sous les projecteurs. Au premier abord, on a l’impression qu’il est assez froid et n’aime personne. Il va se dévoiler petit à petit et montrer son véritable fond et son véritable cœur. 
Lila quant à elle est la badass par excellence. Elle n’a aucune famille et passe son temps à voler pour vivre mais pour le plaisir aussi. Elle vit dans le Londres gris et ne veut qu’une chose : voir le monde et s’évader de sa vie toute triste. On sent qu’elle est une tête brûlée qui sait ce qu’elle veut. Et quand elle veut, elle l’obtient, par tous les moyens qu’elle peut. D’ailleurs on voit très nettement la différence avant et pendant sa collaboration avec l’Antari. D’ailleurs ils font juste un duo de choc. A la fois très complémentaire mais très différents aussi. Kell va l’aider à se calmer un peu et Lila va le dévergondé.
L’univers est on ne peut plus fantastique. Vous le savez sûrement, j’aime beaucoup la ville de Londres. Et le fait de la voir sous différente couleur est génial. On reste donc dans le même univers mais avec un fonctionnement de monde parallèle. Les quatre couleurs apportent leurs pierres à l’édifice. Elles sont si différentes. Et puis au fil de l’histoire on en apprend plus sur toutes les spécificités. On a envie de comprendre leurs différences et leurs soifs de pouvoir. La magie est très présente dans cet univers mais ce n’est pas too much.

Je dois vous avouer que j’ai eu du mal à rentrer dedans. Je pense que c’est surtout parce que j’en attendais énormément. Je pense que l’univers et le personnage de Kell sont dur à cerner. En tout cas j’ai eu un temps d’adaptation. Après je sais qu’il faut un moment pour mettre en place un décor si complexe. Mais une fois que l’intrigue était là, j’ai beaucoup aimé. Ce n’est tout de même pas un coup de coeur mais j’ai passé un très bon moment et j’ai très envie de continuer la trilogie. Mention spéciale d’ailleurs pour se livre et se design si génial. C’est une oeuvre d’art à lui tout seul.

Parution : 8 juin 2017
Editions : Lumen
Nombre de pages : 505 pages
Prix : 15 €

Avez vous été transporté par les quatre Londres ?
La bise !