Leah à contretemps – Becki Albertalli

~ Résumé ~

Moi, c’est Leah. Leah Burke. (Semi-)pro de la batterie. Gribouilleuse clandestine. Meilleure amie du choubidou du lycée, mon best bro, le démolisseur d’Oreos, j’ai nommé  : Simon Spier. C’est notre année de terminale, la dernière ligne droite avant la fac. Alors, forcément, tout part en vrille. Le couple insubmersible formé par Abby et Nick est en train de prendre l’eau. Je me suis fâchée avec des filles que je connais depuis la maternelle. Et plus le temps passe, plus j’ai l’(affreuse) impression que notre pote Garrett veut sortir avec moi. Il est mignon. Adorable. Prévenant. Le genre de mecs que n’importe qui aimerait avoir comme cavalier au bal du lycée. Mais pas moi. Ah oui, je ne vous l’ai pas dit  ? Paraît que j’adore me compliquer la vie… 

~ Mon avis ~

J’avais lu il y a quelques moi Love Simon que j’avais adoré. J’avais beaucoup aimé le thème principal de ce roman. On abordait un sujet assez sensible encore aujourd’hui : l’homosexualité et le coming out. Et franchement l’auteur avait bien amené et réglé les choses. C’est ce genre de livres qui nous mettent des minis claques et nous font réaliser de la société de  nos jours. Lors de la découverte des personnages, j’ai adoré Leah qui est un personnage bien particulier. Et quand j’ai vu que le second roman lui était dédié j’étais très heureuse. Il y avait tellement à faire sur ce drôle mais attachant personnage. 
J’ai donc demandé à Netgalley de lire également ce deuxième « tome ». Et ils ont encore une fois accepté pour mon plus grand plaisir. Je l’ai donc emmené avec moi dans mes valises direction la Corse et je l’ai lu au bord de la piscine. Et je peux vous dire que comparé à mes précédentes lectures de vacances ou même à Love Simon, j’ai été très déçue par ce roman.

On retrouve Leah quelque mois après le coming out de Simon. On le sait depuis le premier livre qu’elle est mal dans sa peau et a du mal à trouver sa place. Ils se retrouvent tous en terminal et doivent faire des choix difficiles pour l’avenir. Leah va se prendre la tête avec toutes les personnes qui l’entourent et ne saura plus trop quoi faire. D’un autre coté, elle va devoir lutter contre ses propres sentiments. Difficile quand on est un ado. 
J’ai adoré retrouvé Leah et Simon dans ce nouveau roman. On voit l’évolution de la relation amoureuse de Simon. En effet, dans la première histoire, on ne sait pas trop comment ça évolue. On sait que les débuts sont toujours idylliques mais la suite… Pour ce qui est de Leah, j’avais hâte de voir ce que l’auteur allait nous proposer et c’est là que j’ai été déçue. Puisqu’on retrouve une version réchauffée de Love Simon. On traite quasiment de la même thématique et je peux vous dire que je me suis ennuyée. Je me suis dit « Mince. Elle présentait pas mal de névroses pourquoi on nous ressort le couplet sur l’homosexualité ». Je n’ai pas aimé non plus comment elle joue avec Garrett. Elle se sert clairement de lui pour arriver à ses fins et je déteste qu’on fasse ça. 
Nous découvrons les autres personnages sous des nouveaux angles. Et c’est tout de même intéressant. On les voit se poser des tonnes de questions au sujet de l’université, de leurs amis, de leurs amours. Je me suis revue quelques années auparavant dans la même situation qu’eux. Même si notre système scolaire est un peu différent. Il y a également pas mal d’humour. J’ai souris plus d’une fois en lisant ça.
Pour ce qui est de l’écriture, je l’ai encore une fois trouvée fluide mais pas addictive. C’est tout de même un livre qui se lit rapidement. Mais je n’étais pas hyper pressée de retourner à ma lecture ou bien je ne profitais pas de chaque moment de creux pour le lire un peu. Ou alors si mais afin de s’en « débarrasser » plus vite. Ce n’est pas du tout une lecture qui m’a plu et je n’aime pas mettre de mauvaises notes aux romans. Mais je préfère être honnête. S’il vous tente essayez, ce n’est que mes goûts après tout.
Parution : 30 Mai 2018
Editions : Hachette Romans
Nombre de pages : 
Prix : 17 €

Avez vous lu les histoires de Leah ?
La Bise !

Love Simon – Becki Albertalli

~ Résumé ~

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : 1/ Ils fréquentent le même lycée. 2/ Blue est irrésistible. 3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.) Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…

~ Mon avis ~

Cela faisait un moment que je voyais ce roman tourné sur la livrosphère et à l’approche de la sortie du film, j’avais très envie de le lire. Quand je l’ai vu sur la plateforme de Netgalley, j’étais très contente. Surtout sachant que je partais en voyage le weekend. Excellent format, pas d’encombrement. 
J’ai commencé ce roman dans la salle d’attente d’un médecin. Celui ci ayant 1h15 de retard, j’ai pu bien avancé dans l’histoire. Nous rencontrons donc Simon, jeune adolescent gay, qui entretien un échange de mail avec un mystérieux jeune homme nommé Blue. Notre héro s’attache énormément à ce garçon juste par ses mots et son histoire. Ce principe m’a beaucoup fait penser à PS tu me manques avec leur échange de lettre. A la seule différence qu’ici on ne connait pas l’identité de Blue. On suit alors son histoire ainsi que son Coming out et le jugement des uns et des autres.
Pour ce qui est de l’histoire, j’ai beaucoup aimé. Celle ci tient parfaitement la route. Il y a de nombreux rebondissements et très peu de plat. Parfois on se demande tout de même comment l’auteure va réussir à combler 320 pages. Mais je trouve que c’est réalisé avec brio. De plus, j’aime beaucoup son écriture, elle est fluide et dynamisante. Je peux vous assurer que quand on a mis le nez dedans, il est difficile de s’en détacher jusqu’à la fin. On veut à tout prix connaitre le dénouement et le happy end. Même si pour moi, la fin était très prévisible (j’avais deviné depuis un moment qui se cachait derrière), je peux vous dire qu’elle a bien été amenée. Ça ne tombe pas comme ça en se demandant d’où ça sort. 
C’est la première fois que je lis un roman sur le sujet de l’homosexualité. Au début, je vous avoue que j’avais un peu peur de tomber dans le gros cliché ou de ne pas m’attacher aux personnages. De peur de ne pas réussir à m’identifier à ces derniers. Mais j’ai été agréablement surprise. Becki Albertalli a réussi à nous en faire une belle peinture mais également à pointer les problèmes de notre société. On montre les crasses que peuvent faire certaines personnes juste par peur du différent. J’ai eu beaucoup de peine pour Simon mais le soutien qu’il a de ses amis est magique. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé tous les personnages secondaires ou non. Même Léah qui m’a un peu tapé sur les nerfs dans les 3/4 de l’histoire. D’ailleurs j’ai un peu peur de lire la suite puisque c’est le personnage principal. Mais je suis sûre qu’elle gagne à être connu.
Publication : 30/05/2018
Editions : Hachette Romans
Nombre de page : 320
Prix : 17 €

Avez vous lu Love Simon ?
La bise !