Miroir – Melissa Bellevigne

~ Résumé ~

Qui est vraiment Judy Desforêt ? Une jeune femme assiégée par la paranoïa et des hallucinations telles qu’elle en a perdu la raison jusqu’à vouloir se tuer ? Un esprit troublé qui aspire aujourd’hui à guérir et démarrer une nouvelle vie ? Est-elle victime d’un vaste complot ou bien une manipulatrice au discernement hors pair ? Qu’est-ce qui a pu pousser Lisa, psychiatre renommée, à baisser sa garde face à cette patiente délirante ? Aurait-elle manqué d’objectivité et de professionnalisme ? Epuisée par le bébé de Judy dont elle est devenue la tutrice légale, Lisa n’a plus aucune certitude sur ses conclusions et bascule dans la culpabilité. Tandis que l’enquête sur l’agression de Judy piétine, apparaît subitement à Viryez un certain Alwyn Andrews. Le jeune homme correspond en tout point à la description qu’a donnée Judy de l’ami imaginaire qui la suit depuis sa petite enfance. Il dit la connaître, être amoureux d’elle, vouloir la revoir… Mais de nombreux doutes planent à son sujet, faisant de lui un suspect idéal. Qu’est-il vraiment arrivé à Judy et qui faut-il croire ? Où s’arrête l’hallucination et où commence la réalité ?

~ Mon avis ~

Vous ne le saviez peut être pas mais avant j’avais un blog beauté pendant 3 ans. J’aimais beaucoup ce que je faisais mais cela ne me correspondait plus totalement. Lors de cette période, et même encore un peu, j’ai suivi beaucoup de blogueuses/youtubeuses beauté. Et il y a eu une vague de « je sors mon roman ». Et c’était le cas de Melissa Bellevigne alias GoldenWendy. Mais elle ne s’est pas contenté d’un seul puisqu’elle a sorti une duologie. Je vous avais d’ailleurs parlé du premier tome Paranoia ici. Il s’agissait de mon premier roman traitant de la psychiatrie et j’avais plutôt bien aimé. Je trouvais que ça changeait de mes lectures habituelles. 
La fin m’avait plutôt convaincue et je pensais que c’était le seul. Mais elle a sorti un tome 2 que je me suis dépêchée d’acheter mais il a traîner au moins un an dans ma PAL. Je pense que j’avais surtout très peur de me relancer dans cette histoire et que ce soit le livre de trop. Nous nous sommes arrêté à l’explication de l’histoire d’Alwyn et de ce qu’il s’était passé lors de l’agression de Judy. Cette dernière a accouchée et la tutrice n’est autre que Lisa sa psychiatre qui voulait tant un enfant. Il m’a d’ailleurs fallu un moment pour me resituer l’histoire précédente après plus d’un an et demi sans le lire. 
Et je vous avoue que le début a été compliqué. Je n’ai pas tout compris en répétant « mais non ça n’a pas de sens », « c’est pas comme ça que c’était décrit dans le premier tome ». Et au fur et à mesure de ma lecture, je voyais où Mélissa voulait en venir et ce qu’elle nous expliquait. On passe donc par plusieurs narrateurs et à différentes dates. De quoi embrouiller complètement. L’autrice nous explique la vraie rencontre d’Alwyn et Judy, de leur rupture, des moments de doutes de la psychiatre et de ce qui a pu provoquer le trouble de la jeune fille. 
J’ai beaucoup aimé en découvrir plus en profondeur Alwyn et leurs histoires d’amour. Plus on passe les pages plus on arrive à remettre bout à bout l’histoire de Judy avec la vérité. On va dire que ce deuxième tome donne une vérité et un dénouement plus rationnel que le premier. Après je vous avoue qu’on peut très bien se satisfaire du premier même s’il est un peu wtf. J’ai encore passé un bon moment, la lecture est très courte mais nous rend parfois mal à l’aise. C’est normal quand on voit le sujet traité mais c’est moins pesant que dans le premier tome pour moi. 

Parution : 4 octobre 2017
Editions : Hachette
Nombre de pages : 396
Prix : 17 €

Avez vous lu ce deuxième tome ?
La bise !

Paranoia – Melissa Bellevigne

~ Résumé ~

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

~ Mon avis ~

Je me suis procurée le livre de Mélissa assez rapidement après sa sortie. Etant une ancienne blogueuse beauté, je suivais (et je suis toujours) la belle rouquine. J’étais donc aux premières loges quand elle a dévoilé son premier roman. J’ai également eu la chance de la rencontre lors des Golden Blog Awards. C’est une fille hyper douce et son mari tout autant. Ma lecture date donc d’un moment mais je vais essayer de vous en parler au mieux.

Mais revenons-en au livre. Quand j’ai vu qu’il s’agissait d’un roman sur la psychiatrie et le surnaturel j’ai tout de suite été intriguée. C’est ma première lecture de ce genre. Et rapidement ce livre est attractif.  On a hâte de connaitre l’histoire de Judy et de comprendre ses troubles. On retrouve dans l’écriture la douceur de Mélissa mais aussi un coté sombre qu’elle nous cache et qui fait notre surprise. J’adore.
Les deux personnages sont très attachants. On découvre une psychiatre absorbée par son travail mais troublée dans sa vie personnelle. Elle va être totalement chamboulée par Judy, une jeune fille enceinte et trouvée à Londres inanimée. Judy présente un « ami imaginaire » qui la suit depuis de nombreuses années. Elles vont beaucoup apprendre l’une de l’autre et le récit est bouleversant.

Beaucoup de critiques expliquent que Melissa a fait un amalgame entre Schizophrénie et paranoïa. N’étant pas du métier, cela ne m’a pas plus dérangé que ça. Mais je peux comprendre que d’autres ne soient pas du même avis. De plus, la patiente, gravement atteinte de mutisme, se livre trop facilement à son médecin. Je trouve ça assez étrange. C’est presque trop facile. Il s’agit du seul point négatif que je lui trouve.

Concernant le visuel, j’adore. La couverture est travaillée et bien en accord avec l’histoire. Bravo Melissa.

Mélissa a d’ailleurs sorti une suite que je me suis procurée mais que je n’ai toujours pas lu. Apparemment, celui ci est plus axé sur le personnage d’Alwyn. Un bon moyen de le découvrir je pense. Il va falloir afin que je termine cette petite saga.

Parution : 30 Mars 2016
Editions : Black Moon
Nombre de pages : 320
Prix : 17 €

Et vous avez vous lu Paranoïa ?
La bise !