Où que tu sois #1 : je t’entendrais – Danielle Guisiano

~ Résumé ~

Zoé et Angel ne se connaissent pas. Ils ne se sont jamais rencontrés. Pourtant, lorsqu’il est victime d’un accident de moto, grièvement blessé et sans possibilité d’être identifié, Zoé ne va pas hésiter à le veiller pendant son coma.
Elle ignore la raison qui la pousse à le faire ni si cela a un sens. Elle ne sait pas non plus, s’il l’entend, où qu’il soit.
Elle devient ainsi le seul point de repère d’Angel. Son phare dans la nuit.
Il veut rencontrer celle qui est devenue son salut. Elle ne rêve que de découvrir la couleur de ses yeux.

~ Mon avis ~

Comme vous l’avez vu dans le c’est lundi que lisez vous de la semaine, j’ai lu mon premier service presse de chez Hugo Roman. Donc je tiens à les remercier encore pour leur confiance et leur envoi. Ce premier livre n’est autre qu’un livre de poche. 
Vous le savez peut être je n’ai que très peu de livres de poches mais je me tourne de plus en plus vers eux car ils en sortent de plus en plus beau. Mais ce n’est toujours pas ce que je préfère.  Celui que je vous propose aujourd’hui est Où que tu sois je t’entendrais, le premier tome d’une saga de Danielle Guisiano. Je pense que c’est une duologie mais je peux me tromper. Celui sortira le 3 janvier et je vous le conseille vraiment.
On retrouve Zoé qui assiste à un accident de la route assez grave plongeant un jeune homme dans le coma. Quand elle arrive à l’hôpital, elle se rend vite compte que le jeune homme ne peut être identifié et donc qu’il n’a aucune famille à son côté. Elle va donc décider de le veiller jusqu’à ce quelqu’un soit présent pour lui. La jeune fille va lui raconter sa vie en espérant qu’il l’entende et que ça lui amène une compagnie dont il a besoin.

Zoé m’a fait mal au coeur. On apprend rapidement qu’elle n’a pas beaucoup de chance dans sa vie alors qu’elle n’a pas encore 18 ans. Comme on peut le penser, elle va trouver beaucoup de réconfort en allant à l’hôpital. Elle ne connait rien de ce jeune homme même pas son prénom donc le surnomme Angel. Cette jeune fille est très fragile et elle m’a bouleversé au fur et à mesure que je lisais. J’ai adoré avoir également les pensées d’Angel. On comprend rapidement qu’il l’entend, la sent. On apprend par flashback qui il est et comment il s’est retrouvé dans le coma. Il fait très bad boy torturé au début mais évolue de façon presque meilleure. 
J’ai adoré le message transmis par ce premier tome : le physique ne fait pas tout dans une relation, on peut aimer sans n’avoir jamais vu la personne. Cela change des personnages qui se réfèrent au premier abord au physique, comme nous tous. Ici nous avons une toute nouvelle vision. Même si au début je n’étais pas à fond, cela a évolué tout au long de ma lecture. Plus je lisais et plus je m’attachais aux personnages. Ce n’était pas un coup de foudre comme j’ai eu pour Jeux de patience. J’ai très envie de recevoir le deuxième top parce que je pense que vous n’êtes pas prêt à cette fin.

Parution : 3 Janvier 2019
Editions : Hugo Roman
Nombre de pages : 512 pages (sur livraddict mais 236 en vrai)
Prix : 7€60

Allez vous craquer pour ce roman ?
La bise !

Wait for you #1 : Jeu de patience – Jennifer L. Armentrout

~ Résumé ~

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu’un, il ne recule devant rien – rien, excepté peut être le passé d’Avery, qui semble s’acharner à ressurgir…Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

~ Mon avis ~

Je voulais déjà vous souhaiter un très joyeux Noël. Profitez bien des personnes qui vous sont chers et que vous aimez. J’espère que vous serez gâtés et que vous aurez bien mangés. histoire que je ne sois pas la seule à prendre 10 kgs 🙂
Vous le savez déjà, Jennifer L. Armentrout est une de mes révélations de l’année pour ses deux sagas Fantasy/Fantastique. Et j’entendais beaucoup parler de sa saga romance. Mais j’avais peur d’être déçue. Qu’elle idiote puisque encore une fois l’auteure tient encore une fois sa promesse. J’ai lu ce roman en une journée je crois. Je n’arrivais plus à m’en détacher. 
On retrouve donc Avery qui rentre à l’université loin de chez elle. Dès le premier jour, elle arrive en retard et tombe (au sens propre comme au figuré) sur un jeune homme du nom de Cameron. C’est le beau gosse de l’université et il semblerait qu’il ait flashé sur la belle jeune fille. Sauf qu’elle se trouve difficile à convaincre.  Mais il va lui en falloir plus pour se dégonfler et ce n’est pas le secret que tente de cacher Avery qui va le décourager. 
J’ai tout de suite énormément accroché avec les deux personnages. Autant Avery et sa fragilité que Cam et son côté rassurant. On a envie d’avoir un homme qui nous court après autant que le jeune homme. Pour moi c’est une relation parfaite que l’auteure a voulu nous montrer malgré les lourds secrets des deux personnages. Nous avons deux personnages assez différent. Avery est une jeune fille torturée et traumatisée par son lourd passé. Elle réussit à nous transmettre une émotion de folie. J’ai été bouleversée au moment où elle s’ouvre véritablement. J’ai vraiment ressentie le roman comme la jeune fille. Je me suis attachée à elle immédiatement. Cam quand à lui est le mec parfait. Il peut faire quelques erreurs mais il a un énorme cœur. 
Même les personnages secondaires sont géniaux et apportent beaucoup d’humour et de réflexion sur la relation de nos deux personnages principaux. Mention spécial pour Raphaëlle la tortue. 
Un pur coup de coeur comme j’en avais pas eu depuis longtemps. Encore une fois Jennifer L. Armentrout m’a conquise. Sa plume est un vrai régal tellement il est addictif.

Parution : 19 Février 2014
Editions : J’ai Lu
Nombre de pages : 446
Prix : 13 €

Avez vous lu l’histoire de Cam et Avery ?
La bise !

Too Late – Colleen Hoover

~ Résumé ~

Sloan n’a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle avait besoin. C’est justement pour échapper à une situation sans issue qu’elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique. De plus, c’est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n’a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu’il lui fait subir jusqu’à ce qu’elle puisse lui échapper. Seule. Personne ne peut l’aider à sortir de cette situation. Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu’elle vient de rencontrer. Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d’elle et il fait tout pour la persuader qu’elle ne peut pas se passer de lui. Personne ne s’interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.

~ Mon avis ~

Un peu de romance dans ce monde de brut. Vous le savez sûrement, j’aime beaucoup les romans de Colleen Hoover. Elle arrive toujours à parler de sujets lourds et à nous transmettre un message par le biais d’une romance. Je me suis souvent sentie bouleversée en lisant ses romans. Too late est un de ses derniers romans et il me faisait bien envie. J’avais vu pas mal d’avis mitigés sur celui ci et je voulais me faire ma propre opinion. 
J’ai été d’abord surprise par le style que nous ne retrouvons pas dans les autres romans. Ici, nous avons un monde assez dark et sombre. C’est assez particulier comme atmosphère. Elle l’écrit d’ailleurs parfaitement bien : « Je n’avais aucune intention de publier [ce livre] parce qu’il est trop différent de mes autres romans. C’est morbide, tordu et cela m’amusait d’écrire ça lorsque que j’étais bloquée dans un autre texte. ».

J’ai néanmoins accroché assez vite. Les pages se sont tournées très vite et j’ai beaucoup apprécié ma lecture. On retrouve Sloan qui vit une relation toxique avec son petit ami Asa. Un jour, elle fait la rencontre de Carter qui va tout changé. On comprend très rapidement où l’auteure veut nous emmener et le message qu’elle veut transmettre. Le titre prend d’ailleurs tout son sens et on se demande bien comment la belle jeune femme va se sortir de ses ennuis. Au fur et à mesure, on se demande même comment une fin heureuse peut être possible. Le récit est très lourd et ne fait que s’amplifier. 

On retrouve ici les points de vues des différents personnages. Nous avons donc toutes les pièces du jeu. Et comme vous le savez, j’aime beaucoup ça. Cela permet de ressentir vraiment les pensées et les émotions des uns et des autres. On assemble toutes les pièces du puzzle petit à petit. 

Même si ce n’est pas mon monde préféré, j’ai beaucoup apprécié l’univers et le sujet traité. Les personnages sont attachants et on n’a pas envie de les quitter. Et je pense que c’était le cas pour l’auteure aussi. En effet, l’histoire en elle même est assez courte puisqu’elle s’arrête à 60% du roman environ. Et puis nous avons un épilogue, un prologue et un épilogue d’épilogue. Et là on se dit mais noooooooooon pourquoi tu fais ça ? Ce point m’a énormément dérangé. J’avais l’impression que Colleen Hoover essayait de broder pour remplir des pages. Alors oui il y a une utilité dans l’histoire mais la construction, je n’ai pas aimé. 

Ce n’est donc pas mon préféré de cette auteure mais j’ai passé un bon moment. Je n’ai pas ressenti la même émotion que pour certains autres. Après c’était une lecture très rapide avec un sujet assez sérieux.

Parution : 3 Mai 2018
Editions : Hugo Roman
Nombre de pages : 473
Prix : 17 €

Avez vous lu Too Late ?
La bise !

Amertume – Sarina Bowen

~ Résumé ~

 » Le goût amer des désillusions devient la saveur sucrée de l’espoir… »
Griffin Shipley, propulsé à seulement 27 ans, chef de famille, (chargé de sa mère, de ses trois frères et soeurs et d’un grand père gâteux), se retrouve à la tête de la ferme familiale dont il hérite. Il s’attendait à tout sauf à tomber sur celle avec laquelle il avait partagé quelques soirées torrides à l’université. Audrey quant à elle, n’avait pas la moindre envie d’atterrir dans ce coin perdu du Vermont.
Pourtant ces deux- là vont se retrouver par hasard sur le domaine familial de Griffin. Audrey missionnée par la grosse entreprise qui l’emploie, une chaine de restaurant, doit passer plusieurs jours dans la région. Elle séduit toute la famille du jeune agriculteur par sa bonne humeur et ses talents de cuisinière. Mais cinq ans après leur histoire ils ont beaucoup changé. La vie, les épreuves les ont fait évoluer. Trouveront ils à nouveau un terrain d’entente ?

 ~ Mon avis ~

Il faut bien le dire, ce roman fait parler de lui. Ce qui m’a vraiment donné envie, c’est bien sûr la couverture. En même temps comment résister quand on voit des abdos comme ça. Bref je m’égare. Non je ne suis pas que superficielle. Le thème principal, le monde agricole, me tentait beaucoup. Et quand j’ai dû choisir parmi une romance dans ma PAL, je me suis jetée dessus. 
Je n’avais jamais lu de roman de Sarina Bowen donc je voulais vraiment découvrir sa plume et sa créativité. Depuis j’ai entendu pas mal d’avis mitigés sur ses premiers romans. Mais je dois vous dire que dès les premières pages, je me suis mise dans le roman. Elle a réussi à capter mon attention très rapidement. Et ça ce n’est pas toujours évident. J’ai complètement voyager dans le Vermont au sein de la ferme Shipley avec la bonne cuisine de la maman mais aussi d’Audrey. Autant vous dire que j’ai eu l’eau à la bouche du début à la fin. 
Nous apprenons rapidement que Griffin et Audrey se connaissent de l’université et on entretenu une mini relation. On se doute donc que le travail des deux jeunes vont être quelque peu bousculés à leurs retrouvailles. Malgré cinq ans de séparations et des vies changées, ces deux là ne vont pas tarder à retrouver la complicité de leur jeunesse et leur attirance. 
Audrey et Griffin sont assez différents. Nous avons la fille de la ville qui s’est détachée d’une mère trop exigeante et oppressante, et de l’autre côté un jeune homme qui a repris la ferme familiale au milieu de nul part et qui vit avec toute sa famille. Et quelle famille? On a tout simplement envie qu’elle nous adopte. On sent un véritable amour entre eux et une entraide à couper le souffle. Lors de la lecture on a vraiment l’impression de vivre dans cette famille sans être de trop. Et je comprend parfaitement le sentiment d’Audrey lorsqu’elle arrive. Elle qui est toute seule depuis quelques années. Tous les personnages sont simples et naturels. Ce n’est pas too much à l’américaine. On n’essaye pas de nous en mettre plein la vue et ça j’ai adoré. La romance est très bien, nous n’avons pas l’impression d’être trop voyeurs mais pas non plus laisser de côté.

Forcément, le récit n’est pas tout rose, sinon on s’ennuierais. Il y a pas mal de péripéties et on veut absolument savoir comment les personnages vont faire pour s’en remettre. Ce que j’ai bien aimé, c’est de passer d’un point de vue à un autre. Nous sommes toujours balancer entre la vision d’Audrey et celle de Griffin. Alors parfois ça peut embrouiller la tête en se disant « c’est qui déjà qui parle », mais je trouve ça très intéressant pour avoir également le point de vue masculin. C’est vrai qu’on le voit de plus en plus en romance mais pas assez à mon gout.
C’est une lecture très fluide et addictive donc très rapide. J’ai hâte de découvrir les deux autres tomes qui traitent d’autres personnages que j’ai adoré dans ce tome ci. J’adore pouvoir voir comment ils vont évoluer.

Parution : 6 septembre 2018
Editions : Hugo roman
Nombre de pages : 394
Prix : 17 €

Avez vous fait un tour dans le Vermont avec Griffin ?
La bise !

Jeux interdits – Emma Green

~ Résumé ~

Parce qu’aimer un enfoiré, c’est déjà un challenge en soi, mais aimer son demi-frère… c’est presque hors la loi.
À 15 ans, j’ai rencontré mon pire ennemi. Sauf que Tristan Quinn était aussi le fils de la nouvelle femme de mon père. Et que ça faisait de lui mon demi-frère. Entre nous, la guerre était déclarée. Et on n’a pas tenu deux mois sous le même toit.
À 18 ans, le roi des emmerdeurs revient du pensionnat où il a été envoyé pour le lycée. Il a son diplôme en poche, les yeux les plus perçants qui soient et un sourire insupportable que j’ai envie d’effacer de sa gueule d’ange. Ou d’embrasser juste pour le faire taire.
Entre Liv et Tristan, c’est à celui qui tiendra le plus longtemps. Sans craquer. Sans commettre un meurtre. Ou pire, sans tomber éperdument amoureux…

~ Mon avis ~

Vous le voyez, j’ai pas mal repris la romance qui m’avait tant manquée. Il y a quelques mois, un roman d’Emma Green est sorti et me tentait bien. J’ai appris qu’en fait il s’agissait du tome 4 de la saga « Jeux de… ». Et puis vu que je n’avais jamais lu de roman de ces autrices dont j’avais beaucoup entendu parlé, je me suis lancée. Et ça a été un véritable coup de cœur. 
On retrouve Liv vivant chez son père qui sait remarié à une femme horrible ayant deux enfants : Max, un petit bonhomme de 7 ans et Tristan, un ado de son âge. Autant vous dire que la cohabitation entre les deux adolescents est un peu compliquée. Ils ne se supportent pas et passent leur temps à s’engueuler et mal se parler. Autant vous dire que l’ambiance est on ne peut plus tendue. Mais la frontière est si mince entre la haine et l’amour.
Ce roman m’a beaucoup fait penser à la saga DIMILY sauf que les deux adolescents se connaissent et cohabitent depuis plusieurs années. On retrouve donc une relation demi frère/demie sœur très complexe à base de je t’aime moi non plus.
Liv est un personnage que j’ai beaucoup aimé et auquel je me suis très vite attachée. Elle vivait seule avec son père à des milliers de kilomètres de sa mère et était heureuse. Par amour pour son père, elle a acceptée une belle famille qu’elle ne supportait que très difficilement. J’ai adoré sa relation avec son père et sa grand mère qui est à mourir de rire. Tristan quant à lui je l’ai adoré et je l’ai détesté en même temps. Il a deux facettes complètement contradictoires. La relation entre les deux ne fait qu’évoluer pendant tout le tome et on a envie de savoir comment ça va se terminer.
Pour les personnages secondaires, je les ai également adorés. Max est un petit bonbon. Le genre de petit frère qu’on a envie de chouchouter, de câliner… La belle mère est un personnage que j’ai eu du mal à comprendre. Mais je trouve qu’elle met un certain rythme aux actions durant ce récit. La grand mère est adorable et tellement drôle. Elle m’a fait mourir de rire. Toujours à donner de bons conseils et à ne pas se prendre la tête. 
Cette romance est très addictive. J’ai lu le roman très très rapidement avec grand plaisir et sans m’ennuyer. L’écriture est fluide et totalement envoûtante. Ce n’est pas non plus un roman érotique donc si vous commencez la romance je vous la conseille vivement. J’ai d’ailleurs enchaîné avec le tome 2 dont je vous parlerais très rapidement aussi.
Parution : 10 Mars 2016
Editions : Addictives
Nombre de pages : 550
Prix : 15 €

Avez vous suivi la romance d’un jeux interdit ?
La bise ! 

The air he breathes – Brittainy C Cherry

~ Résumé ~

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde. Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes.
C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route.
Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

~ Mon avis ~

Allez un peu de romance par ici. J’ai découvert la saga Elements de Brittainy C. Cherry grâce à ses magnifiques couvertures. Non mais il faut être honnête, elles sont sublimes et donnent envie. Et puis j’aimais beaucoup le concept de reprendre les éléments de la terre. J’ai donc commencé par le premier l’air avec The air he breathes. Et franchement, je ne pensais pas apprécier autant.
On retrouve donc Elizabeth qui essaye de reconstruire sa vie avec sa fille un an après le tragique décès de son mari. Elle va donc retourner dans sa maison, retrouver ses amis et reprendre une vie normale. Mais lorsqu’elle arrive, elle fait la connaissance de Tristan, son voisin qui a très mauvaise réputation. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle va lui laisser le bénéfice du doute et essayer de comprendre cette personne malgré la caractère bien trempé du jeune homme. Elle va vite se rendre compte qu’il cache un mal puisqu’il a également perdu sa femme et sa fille dans un accident de voiture. Ils vont donc essayer de se sauver l’un l’autre de ce deuil très difficile.
J’ai beaucoup aimé Elizabeth qui est une battante et qui veut donner une belle vie à sa fille. Elle garde toujours le positif de quelque chose ou de quelqu’un malgré l’épreuve qu’elle vit. La relation qu’elle va créer avec Tristan est juste sublime. A base principal de « je t’aime moi non plus ». Quant à Tristan, on sent une grosse carapace. Surtout que nous avons également sa partie et des bouts de son histoire. Je trouve ça très intéressant pour le comprendre et apprendre ce qu’il s’est réellement passé pendant cet accident. La petite Emma est un bon souffle de bonheur et d’amour. Elle me fait mal au cœur par sa situation mais donne également beaucoup d’amour à sa mère et Tristan.
La romance est très présente dans ce roman mais on n’en fait pas le sujet principal. Le deuil est un sujet très lourd qui a été traitée avec brio par l’autrice je trouve. On sent beaucoup d’émotions dans le récit et la romance vient alléger un peu tout ça. La balance est parfaite. Ce n’est pas un coup de coeur puisqu’il me manque un petit je ne sais quoi mais j’ai beaucoup aimé ma lecture. Et j’ai hâte de continuer cette saga

Parution : 7 Juillet 2016
Editions : Hugo roman
Nombre de pages : 360
Prix : 17 €

Avez vous lu ce premier tome ?
La bise !