Un palais de colère et de brume – Sarah J MAAS

~ Résumé ~

Feyre a survécu aux défis d’Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas.Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps…Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin…Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

~ Mon avis ~

Je vous ai parlé il y a 3 mois de ma lecture d’un Palais d’épines et de roses que j’avais bien aimé mais pas un coup de cœur. J’ai vite enchaîné le deuxième tome à la recherche justement de la pépite dont tout le monde parle. Encore une fois j’ai beaucoup aimé mais ça n’a pas été un coup de coeur. Je pense en avoir trop entendu parlé. Je suis limite dégoûtée de pas voir ce petit truc en plus que tout le monde ressent avec cette saga.
On retrouve donc Feyre, trois mois après la bataille avec Amarantha. Elle est devenue une Fae et prépare son mariage avec Tamlin dans la Cour du Printemps. Elle a tout pour être heureuse mais ne l’est pas vraiment. Par amour et protection, elle se retrouve enfermée seule au palais par son amour et va tout simplement étouffer. De plus, lors de son passage sous la Montagne, Feyre a signé un pacte avec le Grand Seigneur de la Cour de la Nuit : Rhysand. Celui ci va d’ailleurs vite rappeler à la jeune fille son devoir : venir vivre 1 semaine par mois dans sa cour. Même si au début Feyre et Tamlin font tout pour résister, la jeune Fae va vite se rendre compte où est son enfer et où sa liberté. Feyre va également devoir s’habituer à sa nouvelle condition et ses nouveaux pouvoirs.

Comme dans le premier tome, j’ai beaucoup aimé le personnage de Feyre qui n’est pas la princesse cucu des contes. On sent que c’est une battante et qu’elle veut agir plutôt que de rester attendre.Je la trouve très courageuse. Par contre je ne comprend pas ses sentiments et ses histoires d’amour. Pour moi tout va trop vite sans qu’on comprenne vraiment d’où ça vient. J’avais plutôt l’impression qu’elle était en manque que réellement amoureuse. De plus, je trouve que sa période « noire » est trop rapide. On sait uniquement qu’elle est enfermée et qu’elle fait des cauchemars. J’aurais voulu un peu plus de lignes pour vraiment ressentir ce mal être. De même que l’inverse quand elle arrive chez Rhysand. On ne voit pas assez l’évolution de son bonheur. On a un peu l’impression qu’elle est très lunatique. Un coup ça va et pour un rien ça ne va plus.
J’ai adoré Tamlin dans le premier tome et j’avoue que ça n’a pas été le cas dans ce second tome. Même si on le voit peu, j’ai eu envie de lui tordre le cou. Après je comprends ses agissements vis à vis de Feyre quand on connait la fin du premier tome. Mais trop c’est trop. Etre trop protecteur ne donne rien de bon. J’ai été déçue tout de même de ne pas le voir beaucoup et de ne pas avoir son point de vue lors du départ de Feyre. En effet, nous n’avons donc qu’un seul point de vue et je trouve ça vraiment dommage.
Rhysand quand à lui c’est juste un bijou. Je savais qu’il avait énormément de potentiel mais je ne pensais pas à ce point. Même si au début on peut se demander s’il fait les choses dans son propre intérêt ou non, dans ce tome on en apprend énormément sur lui et son passé. On découvre que tout ce qu’il fait n’est pas sans raison et qu’il a un énorme coeur. Il est prêt à se mettre en péril pour sauver les personnes qu’il aime. On l’aime encore plus. Il va être d’une grande aide pour que Feyre puisse utiliser  et contrôler ses pouvoirs au mieux. Il n’hésite pas à l’inclure dans les sujets qui traitent d’une cour qui ne la verra jamais comme Grande Dame. Elle va se redécouvrir un appui et un repère familial qui lui manquait tant depuis son départ du monde mortel. 
Nous avons toujours autant d’action que dans le premier si ce n’est plus. Malgré la découverte des personnages du premier tome mais également de nouveaux, une nouvelle quête est présente. Ils vont devoir passer un certain nombre d’obstacles et d’actions pour arriver à leur fin et protéger le monde des Immortels du roi d’Hybern. La fin quand à elle m’a totalement chamboulée pour me donner envie de continuer sur cette saga. Je pense que c’est l’un des point fort qui nous rend addict à ça. J’ai d’ailleurs hâte qu’il sorte pour pouvoir finir cette trilogie et connaitre le dénouement.

Parution : 8 Février 2018
Editions : La Martinière jeunesse
Nombre de pages : 720
Prix : 22 €

Avez vous lu ce second tome ?
La bise !

Un palais d’épines et de roses – Sarah J. MAAS

~ Résumé ~

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels. Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse. Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ? A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ? Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

~ Mon avis ~

Comment passer à coté de cette saga si populaire. J’en ai entendu que du bien avant de me lancer et je pense que c’est ce qui a retardé ma lecture. J’avais trop peur d’être déçue et de voir un mythe s’écrouler. Et puis je me suis enfin jetée avec grand plaisir. j’ai lu majeure partie de ce roman en anglais. J’ai une envie de lire en anglais en ce moment… Et je peux vous dire que j’ai trouvé ça assez simple finalement. Même si le traducteur était mon ami, je comprenais les grandes lignes. Comparé à ma lecture de Cinder. Du coup, je lisais en anglais au bureau pendant mes pauses et je continuais en français avec mon livre. 
Pour ma part, il ne détrône pas pour le moment TMI et les Etoiles de Noss Head mais il y a un fort potentiel. J’ai trouvé que l’histoire avait plus de mal à se mettre en place. Mais une fois que c’est fait Pouf ! Nous avons une explosions et on a du mal à quitter sa lecture. Pour tout vous dire, j’ai lu le tiers du livre pendant une de mes journées de maladie. Il fallait absolument que je le finisse et j’ai eu une folle envie de lire le tome 2. Je comprends l’engouement des avis. 
C’est le premier livre que je lis de cette auteure et j’ai adoré sa plume. Et c’est vrai qu’on ne peut pas y déroger. Sa plume est fluide et rend addict tous les lecteurs. Elle a eu une belle imagination en remettant un peu au gout de Fantaisie l’histoire de la Belle et le Bête.  On se retrouve donc dans un monde coupé en deux « ennemis ». D’un coté nous avons les mortels avec Feyre qui vit seule avec son père et ses sœurs et qui subvient toute seule à leurs besoins depuis la mort de sa mère et la faillite de son père. Et de l’autre, nous avons l’immense territoire des Fae divisé en plusieurs cours. Alors que Feyre chasse pour nourrir sa famille, elle tue accidentellement un Fae transformé en loup. Elle est vite rattrapée par Tamlin qui demande préjudice pour la perte de son ami. Comme compromis, il lui propose de quitter sa famille à tout jamais pour le suivre dans son monde. Elle apprend plus tard qu’il s’agit en fait du Gran Seigneur de la Cours de Printemps et qu’elle est loin d’être une prisonnière. Alors vous la voyez cette ressemblance ? On apprend d’ailleurs le passé de ces deux mondes et ce qui a entraîné une telle haine. En effet, plusieurs années avant la séparation de ces mondes, les humains n’étaient autre que les esclaves des Fae. On comprend mieux la réticence de Feyre. 
J’ai adoré les différents personnages. Tout d’abord, Feyre est une vraie pépite. Elle parait toute douce au premier abord mais on apprend qu’elle a un sacré caractère. Elle est déterminée, têtue et avec un grand cœur. C’est une très bonne chasseuse qui subvient parfaitement aux besoins de sa famille. Et tout ce caractère va beaucoup l’aider par la suite. Tamlin au premier abord m’a paru hyper dur et méchant mais rapidement il s’est montré très protecteur envers Feyre. Il a tout mis en oeuvre pour qu’elle se sente comme chez elle. Lucien m’a fait mourir de rire. J’ai adoré ce personnage rebel qui n’aime personne et hyper taquin. Je pense qu’il dynamise bien l’histoire. Pour finir, Rhysand a été un petit coup de coeur. Même si sur ce premier tome on le voit peu, il évolue dans le livre de façon incroyable. J’ai hâte de le découvrir dans le second parce que je pense que je vais adorer le détester ce petit.
Concernant l’univers, je suis heureuse encore une fois de découvrir un monde qui sort des clichés. Même si les fées ne datent pas d’hier, je trouve qu’elles sont peu mises en avant et avec ce roman c’est chose réparé. On découvre un nouveau monde avec l’oeil de Feyre. Je trouve ça très intéressant puisqu’on pourrait être à sa place vu que c’est une humaine. De plus, étant une artiste peintre, nous avons un niveau de description assez développée et toute en couleur.
Niveau romance, autant vous dire qu’on s’y attend beaucoup mais que c’est hyper beau et mignon. Cela vient tranquillement sans précipitation. On ne se retrouve pas submergé d’amour et il arrive en second rang après l’histoire de base. Et ça on apprécie vraiment. J’ai relu en français les moments d’amour entre les deux personnages pour être sûre de ne rien avoir raté. Leur histoire est légère mais très intense. Tamlin est prêt à tout pour sauver sa bien aimé quitte à mourir. N’est ce pas mignon ? Le personnage de Rhysand vient quant à lui un peu chambouler cette idylle qui parait si parfaite. Encore une fois, j’ai hâte de connaitre le dénouement. 
Je ne dis pas que c’est un coup de coeur car l’histoire a quand même mis du temps à se mettre en place mais j’ai quand même adoré. Je sens déjà que le prochain tome sera lui un énorme coup de coeur. Je vous en reparle bientôt.
Publication : 9 Février 2017
Editions : La Marinière Jeunesse
Nombre de pages : 528
Prix : 19 €

Avez vous lu ce début de saga ?
La bise !